L’écurie Pertaub vit son entrée en opération à partir de la 32e journée après que Randhir Pertaub eut fait une demande pour la licence d’une nouvelle écurie alors que celle qu’il avait obtenue pour l’établissement Hurlywood lui fut retirée suite au départ de tout son effectif chez Allet. Avec 2 victoires au compteur, l’entraîneur s’est plutôt bien tiré d’affaire compte tenu de l’effectif restreint (10 chevaux) dont il dispose actuellement. Il lui faudra désormais chercher un nouveau souffle et bâtir sa saison 2015 sur de meilleures bases s’il veut redorer son blason.
C’est pour le compte de l’écurie Hurlywood que Randhir Pertaub fit ses premiers pas en tant qu’entraîneur au Champ de Mars, et ce, après avoir obtenu sa licence du MTC. A l’époque, l’entraîneur disait posséder une équipe en béton avec quelques anciens propriétaires de l’écurie Maingard, dont Vicky Veeramootoo et la Sud-Africaine Candice Dawson. Et il criait sur tous les toits qu’il était venu assurer le spectacle. Du reste, ses amis n’avaient pas lésiné sur les moyens en ce qu’il s’agit de l’acquisition des nouvelles unités. Avec des noms comme Terminator, Pierneef et François Bernardus il y avait de quoi se vanter.
Randhir Pertaub ramena ses premières victoires dès la journée inaugurale avec Glory Boy et Captain Tempest, pilotés par Donavan Mansour. Après le départ du Sud-Africain, l’entraîneur tira son épingle du jeu et s’offrit même un triplé lors du 23e acte par l’entremise de Salute The Saint, Shahruhk et Ice Axe. Avec 12 victoires à son tableau de chasse à ce moment, la fin de saison s’annonçait prometteuse. Mais des différends au sein de l’écurie poussèrent les gros propriétaires à prendre la porte de sortie, laissant Randhir Pertaub sans aucun cheval à entraîner. Ce dernier ne baissa pas les bras et grâce, entre autres, à Paul Foo Kune, il parvint à s’offrir le strict minimum afin d’obtenir une nouvelle licence.
Le premier vainqueur de l’écurie Pertaub se nomme Absalom, piloté par Rye Joorawon qui mena également Joe’s Legacy à la victoire samedi dernier. Il est certain que Randhir Pertaub redoubla d’efforts durant la trêve afin de trouver de nouveaux investisseurs qui l’aideront à renforcer son effectif. La saison 2015 s’annonce déjà sous de meilleurs auspices.