Malheureux à ses débuts dans la Duchesse où son entourage nourrissait des ambitions non voilées, Polar Bound a montré son meilleur visage dans l’épreuve principale de la vingt-deuxième journée où il domina nettement Ice Axe qui demeurait le favori pour la victoire. Le lendemain, l’état-major de l’écurie Rameshwar Gujadhur sortait à nouveau en piste, cette fois pour accueillir Rainbow Man qui constituait la 299e victoire de l’entraîneur au Champ de Mars. Ce week-end de courses n’a pas vu que des choses positives pour cet établissement, car le jockey Corne Orffer écopa d’une suspension d’une semaine après avoir été trouvé coupable d’interférence sur Democratic Man lors du rendez-vous de samedi.
Après des débuts prometteurs dans la première classique de la saison où il avait joué de malchance pour compléter le podium derrière Solo Traveller et Top Seller, Polar Bound s’était contenté de petits chèques lors de ses deux sorties suivantes. Lors de la seizième journée où il s’était fait de nombreux partisans pour passer favori, il était passé à côté de la plaque, terminant sur les genoux, loin du vainqueur Vettel. L’état de la piste et le parcours difficile au sein du peloton de tête de ce fils de Western Winter étaient principalement mis en cause ce jour-là. Depuis, Rameshwar Gujadhur était au petit soin avec son protégé qu’il entraînait principalement à Port-Louis. Polar Bound le lui rendit bien pour lui offrir sa 298e victoire en tant qu’entraîneur. «It is special to me and to my grand-son Abhishek who is the architect behind this win.  Je remercie les propriétaires qui se sont montrés coopératifs et compréhensifs malgré un début de saison assez difficile. Comme on dit toujours, “fortune favours the brave”. Polar Bound est un très bon cheval. Cela fait longtemps qu’on n’a pas remporté une course principale et on ne peut qu’être heureux», dira Rameshwar Gujadhur avec beaucoup d’émotions.
“Fortune favours the brave”
Piere Corne Orffer reconnaît qu’il n’avait pas fait le meilleur des choix la dernière fois. Après sa démonstration de samedi, il considère que Polar Bound est capable d’engranger d’autres victoires cette saison. «Last time on the 1850m, I made the wrong decision to jump him out. He was struggling all throughout and he didn’t finish his race. We got back to the drawing board with him and his work has been very good. This time we decided to leave him alone at the back of the field and when I asked him for his effort, he responded beautifully to win a very good race. I think he is a very good horse. He is the kind of horse that you need to leave alone and ride patiently. By the way he won today means that he will definitely win a couple of more till the end of the season».
La journée ne fut pas tout rose pour Corne Orffer. En effet, le Sud-Africain écopa d’une suspension d’une semaine et d’une amende de Rs 40 000 pour avoir gêné plusieurs chevaux dans la troisième épreuve alors qu’il pilotait Democratic Man.
Pour la journée dominicale, Rainbow Man demeurait la meilleure chance sur papier de l’écurie R. Gujadhur, mais c’est Unbridled Joy qui eut la faveur des parieurs, passant de Rs 1000 à Rs 400. Ce dernier fut parmi les animateurs de la partie initiale de la dernière épreuve, mais il ne fut pas en mesure de justifier la rumeur favorable, plafonnant sur la fin, laissant Orffer perplexe. «He was very disappointing. His work has been very good and I was expecting him to run a very good race. I think we need to go back to the drawing board with him and see what went wrong».
Contrairement à sa dernière sortie où il s’était fait de nombreux partisans, Rainbow Man était délaissé par les parieurs. «Je dois préciser que Rainbow Man est un cheval assez fragile avec qui on doit constamment être aux petits soins. Pour être honnête, je pensais que ça allait être un peu dur pour lui aujourd’hui car il montait en classe. On était donc un peu doubtful. On avait une petite chance mais on n’était pas aussi confiants comme la dernière fois», a expliqué l’entraîneur.
Si lors de la vingtième journée, Rainbow Man avait eu le loisir de dicter son propre rythme, il n’eut pas la partie aussi facile dimanche vu la présence du véloce Man Of His Word à son intérieur. Heureusement pour lui, l’autre frontrunner Allocation manqua son départ. Ce qui fit qu’il put se placer dans le dos du cheval de l’écurie Foo Kune au bas de la descente. Orffer déboîta sa monture à la rue du Gouvernement avant d’accrocher franchement le meneur à l’entrée de la ligne droite finale. Avec seulement 56.5kg sur le dos, Rainbow Man ne se fit pas prier pour s’en aller vers une deuxième victoire consécutive.
«He did not get an easy lead as last time out with some fast horses on his inside. But he jumped well. Man Of His Word went very quick and I just tracked him the whole way. He is not the kind of horse that you can restrain. You just have to let him run on his own. The way he won today, I honestly think he is the horse to follow for the next 1000m races», a déclaré Orffer.