Les petites écuries arrivent difficilement à trouver la lumière au bout du tunnel. Raj Ramdin ne peut qu’être satisfait d’avoir accroché sa quatrième victoire de la saison. Un succès accompli de bout en bout signé Port Albert, sous la selle de Jean-Roland Boutanive.
Port Albert remporta à cette occasion sa deuxième victoire au Champ de Mars. Ce cheval avait gagné lors de la 14e journée de 2012, associé à Rye Joorawon. Il n’avait couru qu’une seule fois cette saison et se présentait au départ comme un simple outsider même s’il avait été quelque peu joué avant la course. En fait, Port Albert n’était pas certain d’avoir une participation dans cette course mais la chance a voulu que les choses soient autrement.
« C’est une chance qu’il a couru cette course car c’est comme Emergency Acceptor que je l’avais entré. Mais il a eu de la place par la suite. Comme Rye avait déjà été engagé pour monter Double Grip, on a alors décidé de le confier à Roland et ce dernier monta une belle course.»
Mais voir Port Albert prendre la tête des opérations fut quelque peu une surprise.
« Une fois qu’il a pris les devants, je savais que cela allait être difficile pour les autres. C’est un cheval qui qui a terminé deuxième derrière Amazing Bolt en Afrique du Sud. Le champ était prenable cette fois et il a saisi sa chance. A mi-ligne droite j’étais confiant car je sais qu’il possède un bon coup de reins. C’est un bon petit cheval pour la catégorie », a trouvé Raj Ramdin.
Pour Jean-Roland Boutanive, ce fut sa deuxième victoire de la saison. Aussi curieusement que cela puisse paraître, ce fut une fois encore sur un cheval autre qu’un représentant de l’écurie Gujadhur qu’il mena au succès.
« J’ai suivi les instructions de M. Raj Ramdin à la lettre. Il m’avait demandé de prendre la direction des opérations. Il m’a fait confiance en m’allouant cette monte et je suis heureux d’avoir été à la hauteur de ses espérances. Je ne connaissais pas vraiment le cheval car je ne l’avais jamais piloté auparavant. Je n’ai pas eu aussi l’occasion de le monter à l’entraînement. Mais je me souviens que, l’année dernière, il m’avait battu au poteau alors que j’étais en selle sur Drug Squad.»
Mais Raj Ramdin pensait que Posse Comitatus allait réaliser une bonne performance en dépit du fait que la concurrence restait redoutable, surtout avec Captain Tempest. Mais cette épreuve se révéla être la course d’un seul cheval, Southern Heights, qui l’emporta de bout en bout. Posse Comitatus, lui, dut se contenter de la troisième place, à distance respectable du vainqueur.
Sergeant Major ne fit pas mieux, lui qui revenait après des ennuis au tendon. Il céda complètement en fin de parcours pour terminer bon dernier.