Certes on ne s’attendait pas à ce qu’elle joue les premiers rôles mais l’écurie Raj Ramdin nous avait habitué à mieux. Si en 2012 elle s’était octroyé 13 victoires (15 en 2011), ce nombre a été réduit de moitié la saison dernière pour quelques maigres accessits. Avec seulement Rs 1,5M de gains, c’est sans surprise qu’elle s’est retrouvée à la dernière place au classement.
Ce qui saute aux yeux à voir les statistiques de l’écurie Raj Ramdin, c’est que les victoires sont tombées à compte goutte la saison dernière. Ceci s’explique par le fait que l’écurie pèche tant par la quantité que par la qualité. On se souvient qu’elle a dû attendre la septième journée pour goûter à sa première victoire par l’entremise de Monsieurnando seulement pour voir ce dernier et les deux autres chevaux italiens, Fifun et Montante émigrer sous d’autres cieux quelques jours plus tard. Ajouter à cela les départs des prometteurs Always Flirting et Posse Commitatus, l’écurie Raj Ramdin s’est vu contraint de composer avec les moyens du bord.
À l’aube de la saison 2014, force est de constater que la situation de l’écurie Raj Ramdin n’a pas beaucoup évolué. Avec 20 chevaux à sa disposition dont seulement trois nouvelles unités, cette formation risque de trouver le parcours trop long pour ses réelles aptitudes. Mais paradoxalement, le fait d’avoir un petit effectif est avantage pour Raj Ramdin qui pourra tirer le maximum de ses chevaux. C’est du reste ce qui fait sa force. Mais contrairement aux années précédents, il devra composer sans le centre de Pointe-aux-Sables, ce qui dans la préparation des chevaux à problèmes constituait un plus.
L’apport de Joorawon
Lancewood, Starspangledbanner, Arguto, Kingdom’s Key, Tobeastar et à un degré moindre Shield Of Thunder et Saint John Bosco seront ceux qui tenteront de maintenir la barque à flots. Ces chevaux ont tous démontré un certain potentiel la saison dernière et avec un peu de chance, semblent capables de tirer leurs épingle du jeu. Il seront épaulés par Siegfried (ex-Rousset), Steel Of Approval (ex R. Gujadhur) et Handsome Bullion qui effectue son grand retour à la compétition
Chez les nouveaux, pas de noms ronflants à signaler. Cools Style est un three-time winner qui est appelé à bien faire au Champ de Mars. Tiger Master s’est imposé une fois en 20 tentatives alors que Put Foot Singe est encore un maiden.
Pour mettre toutes les chances de son côté, l’écurie Raj Ramdin a décidé de placer sa confiance en Rye Joorawon. Le Mauricien, recordman de victoires au Champ de Mars, a démontré lors du dernier week-end international, qu’il n’a rien à envier à quelques grosses pointures du turf mondial en enlevant le championnat individuel. Son finish exceptionnel sur King’s Guard constitue à n’en point douter un des points forts de sa carrière. Joorawon s’est même signalé en Malaisie récemment le temps d’un crochet d’avant saison. S’il avait manqué le premier tiers du calendrier lors des deux précédentes saison, cette année Joorawon sera dans les stalles de départ dès le coup d’envoi. Enfant terrible du turf mauricien, celui qui s’est vu décerné un Outstanding Award par le Mauritius Sports Council en février dernier a certes ses défauts, mais d’aucuns pensent que son expérience sera d’un atout non négligeable pour l’écurie Raj Ramdin.