Les semaines ou plutôt les journées se suivent et se ressemblent pour l’entraînement Rameshwar Gujadhur et le jockey Donavan Mansour. La 12e journée n’a pas dérogé à la règle avec la victoire de Mr Leyend dans The Omnicane Sugars & Ethanol Souvenir Cup. Si l’établissement à la casaque rouge et écharpe jaune, qui était déjà à l’honneur dans l’épreuve d’ouverture grâce à Alberts Day, enregistrait sa 20e réussite de la saison, le Sud-Africain portait lui son total de victoires à 16, soit le même nombre que Rye Joorawon qu’il a rejoint en tête du classement des jockeys.
Si lors du 11e acte la cravache sud-africaine a dû patienter jusqu’à sa dernière monte pour poursuivre sa belle série, samedi dernier elle s’est assurée que les choses soient vite fixées en s’adjugeant une victoire dès son entrée en compétition. C’est Mr Leyend, grand favori de la 3e course, qui a permis à “Don Man” de démarrer sa journée du bon pied. « I was very confident. When I worked him on Friday last with the blinkers on, he showed a lot of improvement. With the plum draw, I knew he would take a lot of beating. For me he was a penalty », a déclaré Donavan Mansour. Cependant, ils furent nombreux les turfistes à se demander pourquoi le hongre alezan fut muni d’oeillères alors même qu’il n’en a jamais portées dans sa carrière et qu’il s’est montré compétitif sans. Selon le Sud-Africain, c’est l’astuce qu’ils ont trouvée à l’écurie pour qu’il soit plus concentré dans ses courses. « He always dropped the bit coming into the straight. Just when he gets over the road, he starts dropping the bit. Even at track work he does it. So we decided to try the blinkers on him and we could notice a vast improvement. On Saturday, he showed that he is even better with the blinkers. » Avec cette victoire, sa cinquième au Champ de Mars, Mr Leyend passe la barre de Rs 1 million en terme de stakesmoney. De quoi ravir ses propriétaries qui ont vu ce coursier terminer hors des accessits qu’une seule fois en 11 tentatives.
« A different M L Jet next time »
Le Sud-Africain pensait doubler la mise sur Tornado Man dans la cinquième épreuve mais c’était sans compter avec Cinchona et un Jeanot Bardottier tout aussi déterminé. Après s’être débarrassé de Freedom, le compagnon de’entraînement de l’éventuel vainqueur, dans la partie initiale, Mansour croyait avoir fait le plus difficile lorsqu’il permit à son cheval de souffler au bas de la descente. Bien que Tornado Man se montra accrocheur dans la dernière ligne, il ne put contenir le percutant finish de Cinchona. « I really thought he was going to win. But having said that, the winner raced against better horses and was down in class whereas my horse has gone up in points. So, it was a courageous run from Tornado Man », a expliqué Mansour.
L’actuel leader au classement des jockeys avait une autre belle occasion de se racheter avec M L Jet dans la grande course mais là aussi il ne put conclure. Mais contrairement à Tornado Man, on vit un Mansour relativement peu inspiré car on n’arrive toujours pas à comprendre pourquoi il n’a pas capitalisé sur le départ quelconque de Cherish The Charm pour essayer de se placer à l’avant. Au contraire, le Sud-Africain regarda sans broncher son plus sérieux adversaire le rattraper et contourner tout le peloton pour se porter à l’avant. Tout en reconnaissant que c’aurait été mieux pour M L Jet de se retrouver à l’avant, Mansour ne se dit pas déçu de la défaite de son coursier qu’il attribue au second run after rest syndrome. « He missed the break a little bit. But I eventually got where I wanted to be for nothing as I did not have to work hard to get there. When I came in the back straight, everyone was going slowly. He got there easily. However, by the 400m, I was gone. But he was not beaten far. You’ll definitely see a different M L Jet next time » prévient-il. Serait-ce pour le Barbé? « I don’t think so. I think we’ll go for the last leg of the championship on 1850m at level weight. I won’t give 3kgs to anyone on that day. It’s only then we’ll see who is the best. » Les turfistes ont intérêt à en prendre bonne note.