5 victoires et 2 placés en huit sorties. C’est le bilan flatteur que nous présente Wonder Kid cette saison. Si l’année dernière il n’avait pu évoluer à la hauteur des attentes, cette année ce coursier a fait feu de tout bois enchaînant les réussites à la grande joie de son entourage. On peut même avancer qu’il aurait pu ajouter une sixième victoire à son palmarès s’il n’avait pas joué de malchance lors de la 14e journée lorsqu’il fut sévèrement gêné par Blue Lord, une course que son entraîneur n’arrive toujours pas à digérer. Mais avec cinq réussites à son actif, il est avec Liquid Motion, Seeking Angelo, Wieland et autre Ryder Cup, les chevaux qui ont marqué 2013 de leur empreinte.
« Il est le backbone de mon écurie actuellement », a déclaré à juste titre Rameshwar Gujadhur à l’issue de la victoire de son protégé dans The Municipality Of Port-Louis Centenary Cup. L’entraîneur ne croyait pas si bien dire car à lui seul, Wonder Kid a ramené un quart des victoires de l’établissement qu’il dirige. « J’espère que ça continuera. Je dis bravo à toute l’équipe. Nous sommes tous des hard workers. Nous n’avons pas des chevaux de grande classe mais we try our best », a-t-il poursuivi.
Pour sa part, Pier Corne Orffer a mis l’accent sur la combativité de son coursier qui ne l’a pas laissé tomber en dépit de circonstances défavorables. « He had the top weight and was drawn one, which is not the ideal thing as he is a big striding horse. But fortunately it worked out perfectly well for me. I was able to follow Monsieurnando all through and when I asked him the question, he gave me a nice kick to win a very good race. Congratulations to the owners and the whole team at the stable for the job done», a déclaré le Sud-Africain.
Si Wonder Kid a été exact au rendez-vous, tel ne fut pas le cas pour l’autre favori Fort Stride qui était à la recherche d’une troisième victoire d’affilée. Condamné à courir le nez au vent sur la majeure partie du parcours, il fut sans ressources à l’emballage final et termina à 3,85L de Tube Wave. Une course qui mérite d’être ignorée.
Avec Wonder Kid, l’écurie Rameshwar Gujadhur a épinglé sa 21e victoire alors que Pier Corne, qui détient le meilleur striking-rate au cours des sept dernières journées, en est à sa 15e.