Victorieux d’entrée avec le gros outsider Generous Gent pour son baptême de feu au Champ de Mars (31e journée), puis muet une semaine après, Ryan Wiggins a retrouvé la winner’s enclosure samedi dernier. Une victoire attendue par l’Australien et son entourage, signée Unbridled Joy, un autre coursier au n° 7, chiffre fétiche du jockey de l’écurie Rameshwar Gujadhur.
« Yes my friend, once again a number 7’th win…, » s’est empressé de nous le dire Ryan Wiggins après le training mardi matin. Vous pouvez le croire ou pas, mais encore une fois j’ai triomphé avec le 7 quelque part. Unbridled Joy était engagé dans la septième course de la 33e journée ».
Cette deuxième réussite sur notre hippodrome, Wiggins l’aura obtenue par le biais d’une course tactique. « I wanted a soft lead to make things easier. Une fois devant, Unbridled Joy a couru détendu et dans son pas. He kicked nicely in the home straight. I was pretty confident as it was an expected win ». Unbridled Joy renouait ainsi avec le succès après une course en épaisseur sous la selle de Vinay Naiko le 14 septembre dernier. D’aucuns estimaient qu’il valait largement plus que sa 6e place. D’où leur confiance pour un retour rapide à la victoire.
Wiggins avait deux autres chevaux qui ont couru non placés durant cette 33e journée. Une avant-dernière place pour Ashanti Gold à 4,50 longueurs du gagnant Captain Firth. « Ashanti Gold n’a pu s’installer aux commandes des opérations comme on l’aurait voulu. À partir de là, il trouva la vie difficile et ne fut jamais dans le coup ». Juste avant, Ushokolethi fut malheureux dans la course n°5. « He beared a bad check approaching the first turn and later he bled ». Ushokolethi termina sur les genoux à 14,25 longueurs d’un Kruger Rand impressionnant de sortie en sortie (troisième victoire d’affilée). « Ushokolethi avait beaucoup subi samedi et logiquement il jeta les armes. Now he is going for a break ».
Ryan Wiggins a maintenant les visées sur la Coupe d’Or, dernier rendez-vous classique de la saison. Polar Bound qui avait frappé les esprits en s’offrant le Barbé en juin dernier, a repris du service après un long repos forcé, dû à des ennuis de santé. « His fitness is going better. I was happy with his track work to day (mardi). Ses ennuis sont derrière lui. Now, we have to cross fingers and wait for the big day ».