L’écurie Randhir Pertaub n’a pas mis longtemps à seller son premier gagnant. Après un round d’observation lors de la 32e journée, la benjamine des écuries au Champ de Mars a visité pour la première fois la winner’s enclosure avec Absalom qui s’est imposé dans la l’épreuve d’ouverture. Seul partant de l’écurie pour ce 33e acte, Absalom a justifié les bruits favorables dont il faisait l’objet en reprenant Captain Matthew sur lequel Yashin Emamdee pensait avoir fait le plus difficile.
« Comme tout le monde le sait, j’ai vécu des moments très difficiles ces dernières semaines et cette victoire ne peut que booster le moral de mes troupes », a d’emblée déclaré Randhir Pertaub. « Rye Joorawon est un ami personnel et il n’a pas hésité à me donner un coup de main quand je le lui ai demandé. Il a monté le cheval selon les instructions. C’est une grande victoire pour l’écurie », a-t-il soutenu.
Le dernier arrivant dans la communauté des entraîneurs a tenu à préciser que pour lui, Absalom n’est pas sa première victoire. « J’en ai remporté douze auparavant (ndlr: lorsqu’il était l’entraîneur de la défunte écurie Hurlywood). Cela dit, je dédie cette victoire à mes amis qui m’ont soutenu pendant ces moments difficiles ainsi  que ma famille et mon épouse. Un merci spécial à mon ami Chand qui m’a beaucoup aidé pendant ces semaines difficiles, mes parents et beaux-parents ainsi que tous mes fans », a-t-il déclaré.
Randhir Pertaub a aussi eu un mot pour les quatre palefreniers qui sont restés à ses côtés, dont son chef palefrenier Jean-Marie Kéblé. « Il me sont restés fidèles et je les remercie ». L’entraîneur dit aussi avoir discuté avec son vétérinaire de qui « il attend beaucoup.»
A huit journées de la fin de la saison régulière, Randhir Pertaub espère remporter « une voire deux victoires » mais le souci principal reste « la consolidation de l’écurie pour la saison prochaine.» A noter qu’un sus des six chevaux en provenance de l’écurie Foo Kune, Randhir Pertaub a aussi accueilli Marine Sky de l’écurie Rousset et Parker de celle de Vincent Allet. Avec le prometteur Polar Palace, son effectif est constitué de 9 chevaux à ce stade.
« Rye Joorawon est un ami personnel »
« Cela me fait un très grand plaisir d’offrir à Randhir Pertaub sa première victoire en tant qu’entraîneur de sa propre écurie. Il est passé par des moments difficiles tout comme moi ces derniers temps. Cette victoire d’Absalom tombe donc à pic », a déclaré pour sa part Rye Joorawon que nous avons rencontré à sa sortie de la jockey’s room samedi dernier. « Absalom ne m’est pas inconnu pour l’avoir piloté à sa dernière sortie. Cette course devait être ignorée car il n’avait pas aimé l’état de la piste. Cette fois, je lui accordais une bonne chance de victoire d’autant que lot était à sa portée. Il n’a fait que confirmer sa bonne santé affichée à l’entraînement », a déclaré le Mauricien.
Avec cinq longueurs de retard sur Jeanot Bardottier chez les local boys, Rye Joorawon dont le compteur affiche 18 victoires, espère obtenir plus de montes en cette fin de saison et dans le même souffle « aider Randhir Pertaub à bien terminer la saison ».