L’écurie Rousset n’a pas vraiment été vernie dans les épreuves classiques cette saison, mais il se pourrait bien que la roue commence à tourner pour cette formation après le triomphe d’Albert Mooney dans The Emtel Princess Margaret Cup dimanche dernier, épreuve considérée comme la semi-classique du sprint. Du coup, l’écurie championne en titre réalise une très belle opération sur le plan comptable puisqu’elle totalise à présent Rs 8 136 000 de stakesmoney pour 31 courses remportées.
« There are not too many horses on the island that can take on Albert Mooney over 1400m ». Ces propos, Johnny Geroudis les avait tenus à l’issue de la victoire d’Albert Mooney le 26 juillet dernier et le cavalier sud-africain n’a pas manqué de les réitérer après la nouvelle démonstration du crack de l’écurie Rousset. Au delà de la victoire, c’est surtout l’aisance avec laquelle le fils de Captain Al a survolé les débats qui aura marqué les esprits, améliorant par la même occasion sa meilleure marque de la saison sur 1400m, arrêtant le chronomètre dans l’excellent temps de 1.23.50s. Les choses semblaient pourtant mal engagées pour ce frontrunner patenté après les premiers 200 mètres, Eskimo Roll et Genuine Leather se montrant plus véloces que lui pour prendre le commandement mais Johnny Geroudis n’en fit pas grand cas puisqu’il savait que son cheval en avait plein les sabots.
« With level weights and the first draw, Albert Mooney was a tough contender today. I thought I was going to get a good lead but the horses in front were so much faster and I was quite happy. They went very quick so it suited me. If people want to go and set the pace, it’s their prerogative. Albert Mooney does not always have to go in front to win as you must have seen in the past. He was travelling so nice and comfortable in third position. He kicked on impressively. It was unbelievable. Like I said last time, there are not too many horses that can take him on over 1400m. The speed was on and he was travelling so easy. It was really impressive the way he won today. I was watching the replay and I saw that Tandragee was next to me coming out of the straight. Albert Mooney just kicked away from him and it shows us what a good horse he is on this particular distance, » reconnut Johnny Geroudis à l’issue de la journée.
La confiance était de mise du côté de Gilbert Rousset, même s’il a sans doute eu quelques sueurs froides en voyant Eskimo Roll partir aux avant-postes mais le fuyard ne pesa pas lourd dans la balance une fois que Geroudis sollicita sa monture. En quelques foulées, la cause était déjà entendue. « Il a fait beaucoup de progrès et a maintenu sa bonne forme. Il a prouvé une fois de plus qu’il était parmi les meilleurs sur 1400-1500 mètres à poids d’âge à Maurice. Il a fait une très belle course. Le train d’enfer nous a bien aidés et on a au moins vu qu’Albert Mooney pouvait settle dans la descente. J’étais très confiant à partir de là. Il a confirmé qu’il est un bon cheval et qu’il y a encore quelques victoires à venir avec lui, encore quelques grands moments de plaisir , » se réjouira  son entraîneur.
« The draw killed Millenimesta »
Après ce nouveau tour de force, les turfistes attendent à présent avec beaucoup d’impatience la participation d’Albert Mooney dans la Coupe D’Or. S’il paraît certes plus prenable pour ses adversaires sur les 1600 mètres, le protégé de Gilbert Rousset n’en demeure pas moins un digne fils de Captain Al et il défendra crânement sa chance dans la dernière classique de la saison si son engagement se confirme. « For me, he is a specialist on 1400m but he’s got a lot of class. With Tales Of Bravery out of the running for the Gold Cup, he’s obviously in with a big chance. There’s still a few contenders around so we’ll have to think about it, » nous confia Johnny Geroudis. « On n’a pas encore décidé de sa prochaine course mais il devrait logiquement être un candidat pour la Coupe D’Or. Il a, du reste, déjà gagné sur 1650m mais ma préférence reste certainement les 1400-1500 mètres », dira pour sa part Gilbert Rousset.
Johnny Geroudis disposait en Millenimesta d’une autre belle cartouche pour ce week-end de course. Vainqueur par plus de huit longueurs lors de la 25e journée, il n’a pu réaliser la passe de deux, courbant l’échine après une course éprouvante en épaisseur. « I think the draw killed Millenimesta. He was just unlucky from the outside barrier, » nous dira simplement notre interlocuteur. Avec 25 victoires au compteur, la cravache de l’écurie Rousset mène toujours les débats au classement des jockeys mais la poursuite s’organise avec Cédric Ségeon (24 victoires) et Robbie Burke (23 victoires). Mais l’optimisme est de rigueur pour Johnny Geroudis. « It’s true that the others are now on my tail (rires). At the stable, we’ve gone through a bit of a quiet patch lately with our horses running into second and third. But hopefully we’ll be able to turn those into winners. »