Malgré la victoire d’Albert Mooney, on n’affichait pas la grande joie au sein de l’écurie Rousset à l’issue de cette vingt-huitième journée. Ce coursier qui avait réussi des débuts prometteurs, ne fut pas aussi impressionnant cette fois, tandis que Lord Googol était euthanasié après s’être fracturé le pied dans la septième épreuve. Cet établissement conserve la tête du classement, mais voit son avance passer de Rs 410 700 à Rs 210 400 sur son plus proche poursuivant.
Après les célébrations d’usage sur la grande piste sous les acclamations de la foule, c’est le visage inquiet que Gilbert Rousset et Soodesh Seesurun étaient aux renseignements auprès de Johnny Geroudis en le raccompagnant au pesage. Albert Mooney avait gagné, certes, mais par une marge moins importante que prévue car il s’était pratiquement arrêté à quelques mètres de l’arrivée après avoir penché sur sa droite sur les derniers 100m. « He showed on his first run that he has something special. Today we got him up in class and in distance and even if the margin is a neck, he won with authority. The only thing is that once he got to Ashanti Gold, he actually put on the brakes. This gave me a little bit of a fright but the most important is that he won. He is still a bit green and will only get better after this run», nous a déclaré Johnny Geroudis lorsque nous l’avons rencontré à l’issue de la journée.
Soodesh Seesurun n’écarte pas le second run syndrome pour expliquer, entre autres, la performance mitigée de son poulain. « C’est un cheval facile à entraîner. Je m’attendais qu’il gagne aujourd’hui, mais il ne faut pas oublier qu’il montait en classe. C’était aussi sa deuxième sortie. En revoyant le film, je constate que le cheval est encore green. Cela dit, je suis très content qu’il ait pu réussir un deux sur deux. J’espère qu’à partir de là, il va s’améliorer davantage ».
Une autre fausse note a marqué cette journée chez l’établissement Rousset. Il s’agit de la perte du combatif Lord Googol qui avait remporté pas moins de 8 victoires pour 10 accessits en 20 sorties durant sa carrière mauricienne. Rien ne laissait présager que ce serait la dernière fois qu’il foulait la piste samedi dernier. Lord Googol fut mis sous pression sur environ 200 mètres afin de se placer sur l’arrière-main du meneur. Geroudis accompagnait déjà sa monture dans la descente afin de garder sa position. L’irréparable se produisit au passage de la rue du Gouvernement où Lord Googol se fractura l’antérieur gauche. Le coursier de l’écurie Rousset ralentit d’un coup gênant plusieurs chevaux qui évoluaient dans son sillage, mais fort heureusement aucun jockey ne se retrouva à terre.
Tout comme Albert Mooney, Rear Admiral avait réussi des débuts victorieux sur notre turf. Il avait confirmé ses bonnes positions à l’heure des galops et se présentait au départ de la neuvième course avec des ambitions légitimes. De sa quatrième ligne, il se retrouva en position idéale dans le dos du leader, mais malheureusement pour lui, il ne fut jamais en mesure d’obtenir le passage dans la ligne d’arrivée où il fut repris en pas moins de trois occasions. Rear Admiral se contenta d’une modeste septième place à 2.05L du vainqueur. Cette course est à ignorer, car n’était-ce cet incident, il aurait fallu compter avec lui à l’arrivée.
Ce n’était visiblement pas la journée de Geroudis, car Seeking Angelo eut également un parcours difficile dans l’épreuve principale. Incommodé après une centaine de mètres par Eskimo Roll, il fut bousculé quelques foulées plus tard lorsque Casey’s War se rabattit devant lui. Peu après le poteau des 1200m, il se retrouva sur les talons de Tandragee et lorsqu’il fut repris, il abusa de la largeur de la piste. Habitué à évoluer dans le peloton de tête, Seeking Angelo se retrouva plus en retrait que prévu. Il se montra ardent dans la descente et donna du fil à retordre à Geroudis qui fut contraint de le lancer en épaisseur dans le dernier tournant. Après ces déboires, il était évident qu’il n’allait pouvoir tenir la gageure face à des finisseurs confirmés, mais Seeking Angelo conclut honorablement pour prendre la cinquième place. Il mérite donc d’être sérieusement considéré la prochaine fois.
Habitué aux accessits ces derniers temps, Tamworth s’est offert un nouveau podium samedi dernier sur 1850m. Tout comme à sa dernière sortie, on peut penser qu’il a démarré de trop loin, alors que le train n’était pas si lent. Tamworth gagna cinq rangs en moins de 400 mètres dans la descente pour accrocher le meneur. Malgré cet effort prématuré, l’alezan de l’écurie Rousset se montra accrocheur jusqu’à la mi-ligne droite où il fut dominé par le futur gagnant. « He ran his normal race. Blue Lord was in tremendous form. It would have been difficult to beat him anyway», furent les explications de Geroudis.
Meant To Be effectuait, lui, son baptême du feu sur notre hippodrome. Longtemps aperçu sur l’arrière-main du futur gagnant, il ne fut pas en mesure de contrer l’accélération de ce dernier dans la ligne droite finale, mais il s’accrocha à la deuxième place. « It was a nice race for a first outing. I could not ask for more. He is a promising sort. However I don’t think he can go beyond 1365m», nous a confié le Sud-Africain.
En ce qu’il s’agit de Forest Shelter, il courut en progrès et prit la sixième place à 2.30L du vainqueur dans la huitième épreuve.