L’établissement Rousset, avec à sa tête le duo Gilbert Roussset-Soodesh Seesurrun, fait toujours partie des grosses pointures de la saison 2013. Avec 28 victoires dans l’escarcelle, elle pointe à la troisième place du classement des écuries. Mais les choses ne s’annoncent pas faciles pour un quatrième titre. Si au prime abord on pourrait penser que les visées ont été revues à la baisse, l’objectif est d’atteindre la barre de 40 victoires avant la fin de la saison.
Au sein de l’écurie, l’ambiance est toujours bonne et toute la petite équipe reste sereine à ce stade de la compétition.
«Il n’y a pas grand-chose à dire sinon que notre bilan à ce stade de la compétition est positif. On ne pouvait pas rêver de mieux avec 28 victoires car il faut reconnaître que la compétition est très dure. La seconde partie de la saison sera encore plus dure. Si nous parvenons à remporter 40 victoires, ce qui est réalisable avec encore 14 journées à courir, nous serions très safisfaits de notre saison. » a déclaré Soodesh Seesurrun.
La 24e journée a été l’occasion pour l’écurie Rousset de remporter l’épreuve principale et aussi de réaliser un doublé. Chose qu’on n’a pas souvent vue ces derniers temps.
« Nous avions des visées sur The Supertote Golden Trophy. Certes, avec 61 kg sur le dos, Intercontinental avait la lourde tâche de rendre du poids à tous ses adversaires. Je l’ai toujours dit que 61 kg, c’est un lourd handicap à porter et c’était notre principale inquiétude. Mais quand on a su que Vettel, un vainqueur potentiel du Maiden, ne serait pas de la partie, on s’est dit pourquoi ne pas prendre notre chance. Comme le jockey a dit, il n’y avait pas de véritable frontrunner dans la course. On est donc tombé d’accord pour aller devant. Quand Code Rock est parti, notre jockey a bien relaxé le cheval en deuxième position. J’étais assez surpris car c’est la première fois que je voyais Intercontinental courir aussi détendu. Au 300m, j’avais de l’espoir mais je craignais son lourd handicap. Chapeau à Johnny Geroudis qui a su conserver suffisamment de ressources pour la fin. Je suis très content pour tous les propriétaires du cheval qui sont au nombre de dix. Remporter un Groupe 2 de nos jours n’est guère évident. Je dis aux propriétaires un grand bravo et merci.Pour moi, c’est un cheval qui nous a donné son maximum. Il avait débuté au plus bas de l’échelle et aujourd’hui il remporte le Supertote Golden Trophy.  On ne peut lui demander davantage désormais. »
Johnny Geroudis était tout aussi ravi de remporter l’épreuve principale, surtout avec Intercontinental qui demeure un très bon compétiteur à son meilleur niveau.
« Tout le mérite revient à Intercontinental. Il avait été très malchanceux jusque-là dans les grandes épreuves. Il avait terminé troisième derrière Acuppa et deuxième de Prince Of Troy, qu’il méritait de remporter enfin une course. Je suis content de son succès. On avait, après discussions, décidé d’opter pour la position tête et corde vu que le champ ne comportait pas de vrai meneur mais Code Rock décida d’imposer le rythme. Intercontinental apprécia le tempo du meneur et s’est bien relaxé dans son dos. Je lui ai demandé de produire son effort à 300m de l’arrivée. J’avais en tête les 61 kg qu’il portait mais il le fit au courage. Cette victoire est définitivement un bon pas en attendant le Maiden où la concurrence sera encore plus dure”, a été la réaction de Johnny Geroudis après la course.
Il est aussi un fait que pour qu’un écurie parvienne à bien faire, elle doit beaucoup compter sur ses nouvelles acquisitions. Mais l’écurie Rousset n’a pas connu le même résultat des saisons précédentes avec ses nouvelles unités.
« Avant de parler des nouveaux, il faut reconnaître que nos anciennes unités ont fait ce qu’elles ont pu depuis le début de la saison. A leur désavantage il y a eu le fait qu’elles sont maintenant parvenues à un niveau où il leur est extrêmement difficile de progresser d’avantage. Elles sont néanmoins parvenues à tirer leur épingle du jeu et en premier je citerai Seeking Angelo et Ghost Dog. Pour revenir aux nouvelles acquisitions, du lot Solo Traveller a remporté la Duchesse avant de connaître des ennuis. Il est toujours en convalescence. Dee Major a remporté une course. Ce sont les deux seuls à avoir triomphé. On pourrait dire que le bilan n’est pas flatteur mais il faut aussi reconnaître que l’adaptation à un nouvel environnement a pris plus de temps que prévu. Disons que l’espoir est toujours permis.»
« On pourrait avoir à attendre la dernière journée pour connaître l’écurie championne »
Et justement, on a pu assister aux débuts de deux qui font partie du “second batch”, avec la victoire de Rear Admiral.
« Deux ont débuté lors de la 24e journée. Rear Admiral est un jeune cheval qui a beaucoup progressé durant les deux semaines précédant ses débuts. Il était prêt physiquement et on lui accordait une chance de bien faire,  mais de là à dire qu’il gagnerait d’entrée était un pas qu’on n’avait pas franchi. Cela a été bien encourageant de le voir l’emporter. Selon moi, il n’était qu’à 75 pour cent de ses moyens et il possède donc une bonne marge de progression. J’ai aussi été safisatait de la première course de Bronco Buster. Il y en a encore sept qui se préparent activement dont deux qui pourraient débuter samedi (25e journée). Notre souhait est qu’ils donnent tous de bons résultats comme Rear Admiral. »
Johnny Geroudis semble avoir été quelque peu impressionné par la façon dont Rear Admiral fit les choses pour une première tentative au Champ de Mars.
« Quand Rear Admiral est arrivé, il était quelque peu paresseux. Il s’est toutefois bien amélioré au fil des semaines, surtout durant la dernière quinzaine. Néanmoins, on appréhendait quelque peu ses débuts. Il a démontré qu’il a une certaine classe et je dirai que c’est une très bonne acquisition. C’était quelque part un pari car il faudrait souligner que Rear Admiral est encore un jeune cheval qui n’avait couru que quatre fois auparavant. Il a encore tout à apprendre. Il s’est arrêté quand la voiture qui filme les courses nous doubla près du but. Sur ce qu’il a réalisé, c’est définitivement un cheval à suivre pour l’avenir quand il aura bien cerné l’hippodrome», a tenu à souligner Johnny Geroudis.
Ce beau doublé à fait que l’écurie Rousset a consolidé sa troisième place au classement des écuries. Un championnat dominé par les écuries Merven et Foo Kune. A ce sujet, Soodesh Seesurrun a tenu à préciser que pour connaître le champion 2013, il faudra sans doute attendre la dernière journée de courses régulières.
« Si Solo Traveller n’avait pas connu des ennuis, j’aurais pu dire que l’écurie Rousset a encore une chance de remporter la palme. Mais je tiens à souligner que rien n’est joué pour le titre. L’écurie Merven est actuellement leader avec Foo Kune à ses trousses. Derrière Rousset on retrouve Gujadhur avec un déficit de Rs 1.5M par rapport à nous. Mais force est de reconnaître que Merven et Foo Kune ne possèdent pas beaucoup de chevaux capables de remporter des épreuves de Groupe 1. Si Gujadhur remporte le Maiden avec Vettel, une chose qui est bien probable, les données risquent de changer drastiqueument. Même Maingard pourrait s’inviter à la fête avec un succès de la part d’Ice Axe. Donc, même la Coupe d’Or pourrait ne pas livrer le verdict de la course au titre d’écurie championne. »