Même en l’absence de son titulaire Johnny Geroudis, l’écurie Gilbert Rousset fait sentir sa présence. Samedi dernier, elle a épinglé sa vingt-quatrième victoire de la saison avec Red Lotus piloté par Karis Teetan. Ce coursier, après quelques prestations décevantes, s’est rappelé aux bon souvenirs de ses partisans pour inscrire sa sixième victoire en 16 sorties au Champ de Mars.
Pourtant, le protégé de Gilbert Rousset ne put adopter sa tactique favorite avec Gavin Lerena (King Fahiem) montrant un intérêt pour la position tête et corde. Bien inspiré, Karis Teetan prit la sage décision de suivre le coursier de l’écurie Gujadhur à distance respectable et attendit la dernière ligne droite pour lancer franchement sa monture. Red Lotus pris certes du temps à se mettre en évidence, mais dès qu’il trouva son momentum, il sortit une belle pointe de vitesse pour s’imposer avec une certaine autorité. « C’est un fait qu’en début de saison, il n’avait pas l’air d’être dans son assiette », a reconnu d’entrée de jeu Gilbert Rousset. « Mais depuis quelque temps, il nous a montré beaucoup de signes encourageants. Je dois féliciter Karis qui s’est montré à la hauteur pour sa première monte pour l’écurie. Il m’avait donné un excellent rapport sur le cheval mardi et on lui donnait une très bonne chance. Toutefois, on ne savait pas s’il avait atteint son peak. Je suis content pour les propriétaires qui malheureusement n’ont pu être présents aux courses pour des raisons que nous savons (ndlr: les frères Taher ne viennent pas aux courses pendant le jeûne du Ramadan).
Karis Teetan a, pour sa part, tenu à remercier Gilbert Rousset pour l’avoir confié Red Lotus. « Je l’avais travaillé mardi matin et il m’avait laissé une excellente impression. L’écurie était très confiante dans ses chances et sa victoire n’est que le reflet de ce qu’il a démontré durant la semaine », a soutenu le cavalier mauricien.
L’écurie Gilbert Rousset fondait aussi de gros espoirs sur Kite Surfer dans l’ultime manche du championnat des 3-ans. Même s’il n’échoua qu’à un nez d’Istiqraar, le fils de Tiger Ridge a démontré qu’il reste un sujet très valable et qu’il est promis à un très bel avenir à Maurice.