Entre Gilbert Rousset et la Duchesse, c’est une longue histoire d’amour. Cela fait sept fois que le Stable Manager a remporté cette première classique. Il rejoint son assistant Soodesh Seesurrun pour dire que l’édition 2013 a été la plus belle vu la présence de plusieurs chevaux de classe.  Pour lui, Solo Traveller est un «plus» pour l’hippisme mauricien. Sa présence et celles d’autres cracks devraient faire revenir les turfistes au Champ de Mars, et ce, pour le bien des courses mauriciennes.
Gilbert Rousset était aux anges après ce succès et il avait tenu à le faire savoir dès que Solo Traveller avait passé la ligne d’arrivée en vainqueur.
« On regardait la course en compagnie de quelques entraîneurs. A un certain moment, mon ami Rameshwar Gujadhur s’est levé, croyant dans la victoire de Polar Bound. Mais je me suis levé à mon tour pour crier ma joie et dire que c’est moi qui avais remporté la Duchesse.»
Gilbert Rousset a tenu à souligner que tout s’est déroulé dans la bonne humeur et que le meilleur cheval «on the day» l’a emporté.
«J’étais à cent pour cent avec Soodesh Seesurrun qui est l’entraîneur de l’écurie Rousset. J’ai suivi tous les galops de Solo Traveller depuis qu’il est à Maurice et je peux vous dire que lors de son second barrier trial j’avais été impressionné par sa prestation. Je m’étais alors dit qu’il avait une chance de premier ordre. Mais la course devait être renvoyée suite aux grosses averses du 30 mars dernier. Il est un cheval facile à entraîner, comme la majorité des chevaux de classe. Dans le rond des présentations, il était bien calme, ce qui a été un «plus». En ce qui concerne la course, il y avait un choix tactique à faire. J’étais confiant qu’il pouvait continuer sur le même rythme. Cependant, le favori Tales Of Bravery, était à la corde. A l’amorce du dernier tournant, je me suis dit qu’il allait gicler. Il n’a toutefois eu qu’une courte accélération.»
Remporter une course classique demeure toujours un «achievement» dans la saison d’une écurie. Ce qui avait manqué à l’écurie la saison dernière. Pour tout établissement, c’est quelque part un grand honneur de remporter une classique. Ce qui poussa Gilbert Rousset à dire: «On a, certes, remporté une cinquantaine de victoires en 2012 mais il nous manquait la cerise sur le gâteau. Et là, je dois remercier Ravi Mauthoor, son palefrenier, qui a accompli un excellent travail.»
Tous les turfistes veulent savoir ce que sera le prochain objectif de Solo Traveller. A cette question, Gilbert Rousset avouera n’y avoir pas encore pensé mais que tout porte à croire que ce sera la Barbé Cup.
« Comme cette course est prévue début juin, on ne sait pas encore si Solo Traveller participera à une autre course avant cette échéance. Il va falloir bien planifier ses courses. Il y aura ensuite le Maiden, mais nous en sommes encore loin. »
Si on regarde de plus près l’effectif de l’écurie Rousset, surtout les nouvelles unités, force est de constater que Solo Traveller est la seule nouvelle unité à faire partie de l’élite.
A cela, Gilbert Rousset a trouvé que « les Green Keeper, Intercontinental et autre From My Heart sont toujours présents et devraient faire sentir leur présence.»