A deux journées de la fin des courses régulières, l’écurie Rousset a plus que jamais assuré sa position en tête classement des écuries. Le week-end de courses était comme à la croisée des chemins pour cet établissement qui, on le rappelle, avait formulé une demande pour que la journée additionnelle ne soit pas compatabilisée pour les différents championnats. Il a fallu que Gilbert Rousset et Soodesh Seesurrun changent leur fusil d’épaule et on peut dire que ce tandem a passé avec brio le cap de ces deux journées. Tant et si bien que l’écurie Rousset pointe avec un peu moins de Rs 800 000 d’avance sur Foo Kune. Ce qui peut lui permettre de souffler un bon coup, même si on sait que rien n’est joué.
Gilbert Rousset affichait la satisfaction à l’issue de la 37e journée. Pour cause, le week-end de course lui a permis de remporter pas moins de trois courses, même si quelque part il aurait été ravi si Albert Mooney et Intercontinental avaient remporté les épreuves principales de samedi et de dimanche dernier.
« Intercontinental est tombé haut la main. Les conditions de course ne furent pas en sa faveur. L’épreuve avait été réduite à un sprint et il avait le désavantage de rendre du poids à tous ses adversaires. Il a eu à accélérer plus tôt que prévu et a donné le meilleur de lui-même. Il n’a pas à rougir de sa défaite. Je reste d’avis qu’il mérite le titre de cheval de l’année pour tout ce qu’il a réussi cette saison », a tenu à souligner l’entraîneur.
Johnny Geroudis rejoint son entraîneur en ce qu’il s’agit d’Intercontinental mais ne partage pas l’avis de son employeur sur le titre de Cheval de l’année.
« They were going very slowly so I tried something. He ran a courageous race as usual. But he has a big weight,. I was a little bit disappointed that he is not crowned horse of the year but I think Liquid Motion deserves the title as well.»
En ce qu’il s’agit d’Albert Mooney, l’assistant entraîneur Soodesh Seesurrun trouve que le cheval demeure un gros potentiel pour la saison prochaine, surtout quand il aura mûri.
Pour Nishal Teeha, Albert Mooney est bien sorti des boîtes « mais il s’est montré très ardent dans la descente. J’ai decidé de sortir dans la dernière courbe et le cheval a hang in, avec pour résultat que ma selle s’est quelque peu déplacée. »
Deux Fabuleax est un cheval prometteur
Pour revenir aux performances réalisées durant ces deux jours, la bonne série débuta avec Deux Fabuleax qui réalisa le bout en bout sous la selle de Nishal Teeha.
Gilbert Rousset a apprécié à sa façon cette deuxième victoire de Deux Fabuleax d’autant plus que le cheval avait causé pas mal de soucis ces derniers temps. On se souvient qu’il s’était blessé le lendemain de sa première réussite et avait dû observer un petit repos. Aligné lors de la 33e, le cheval fit des siennes dans sa stalle et fut retiré.
« Je suis très content pour le cheval et les propriétaires, surtout après les déboires de la dernière fois. Vous n’êtes pas sans savoir qu’il a fait des siennes mardi d’avant lors de son essai aux stalles. Mardi dernier, on a décidé de lui retirer les oeillères et avec Teeha en selle, tout s’est très bien passé. On l’a aligné à un échelon supérieur et ce n’était pas évident. Mais il avait la ligne pour lui. C’est un jeune cheval prometteur et je pense qu’il va certainement progresser après cette victoire.»
Parlant de la prestation de Nishal Teeha, il dira que ce dernier avait fait un grand pas vers la victoire dès l’ouverture des stalles.  
« Il a gagné une très bonne course. Il a eu un bon parcours. Teeha est un as à la sortie des stalles. Il a pu contrôler la course très tôt, ce qui lui a permis de garder des réserves pour la fin. Durant le parcours il donne l’impression d’être encore un peu distrait mais il va montrer de la maturité au fil des courses. Il n’y a aucun problème là-dessus.»
Nishal Teeha a montré, lui aussi, une certaine maturité dans cette épreuve car il a eu à manoeuvrer afin que son cheval ne sorte pas de son pas durant le parcours.
« Il est sorti comme un boulet de canon des stalles. Il s’est porté à l’avant assez facilement. Au 600m, Rulerofmyheart est venu à ma hauteur mais mon cheval est resté dans son pas. Dans la ligne droite, il s’est montré très combatif pour résister au retour de Tube Wave. La dernière fois il avait gagné en 0-25 et aujourd’hui il montait de deux classes. Personnellement je l’aimais bien car il était mieux que la dernière fois. Avec sa première ligne et son handicap favorable, je savais qu’il allait avoir son mot à dire. »
Samedi, après la défaite d’Albert Mooney, il y eut aussi celles du nouveau Nothing Compares et de Governor General.
« Let’s hope Governor General can bag a win before the end »
Johnny Geroudis pense que la nouvelle unité avait besoin de cette course et qu’il ne pourra que s’améliorer à partir de là, alors qu’il est d’avis que Governor General peut toujours espérer accrocher une victoire.
« It was again an improved run from Governor General. I think he was beaten by a nice horse. Hopefully we can bag a win with him by the end of the year. I actually thought I would catch Rasheed but anyway he is coming up to where we want him to be after some disappointing starts.»
Les chances de l’écurie reposèrent alors sur les épaules de Polar Royale qui se montra heureusement exact au rendez-vous après avoir eu une course en or.
« Last time we had something of an excuse as his bit went through his mouth. To be honest, his work has not been very good in the week. Obviously he is the type of horse that you cannot rely solely on his morning work. He won like a horse with a bright future you know. He never hung and he kept on straight to win a very good race. The pace was on and that did help him. He is a young horse with only three runs under the belt and the way he won suggests that he can only improve on that run. Catch The Gers gave me the impression that he was tiring and I know Cedric normally takes the inside run. I wanted to make sure he had a clear run. When I gave him a smack, he really took off which is a very good sign. »
Ce qui porte à croire que Polar Royale était appelé à briller, même si Soodesh Seesurrun n’avait pas été satisfait de son travail.
« Sa dernière course devait être ignorée car son mors s’était déplacé. Malgré cela, il avait bien conclu pour finir troisième. On lui a donné tout le temps voulu pour bien récupérer. Son travail de mardi n’était pas terrible. Je savais que la course allait être lancée et qu’il allait être très bien placé avec sa bonne ligne. J’ai dit à Johnny de le solliciter au départ et de le placer dans le sillage des meneurs. A la rue du Gouvernement, quand j’ai vu Catch The Gers à  la lutte avec Hunting Time, je savais que le cheval de Merven allait éprouvé du mal pour bien terminer. Je suis content pour les propriétaires du cheval qui sont nouveaux à l’écurie.»
Ainsi, l’écurie Rousset conclut la journée de samedi par une victoire qui lui permettait de distancer davantage son poursuivant immédait avec un écart de plus de Rs 800 000 alors que son avance était de Rs 460 700 à l’issue de la 35e journée.
La journée de dimanche s’annonçait plus difficile.  Le plus important pour Johnny Geroudis était que «the stable remains on top and let’s hope that we keep the ball rolling.»
Smitten fut présent pour permettre une bonne entrée en matière en parvenant à reprendre Lord Al dans les derniers mètres.
« Like I said previously, he has really improved since he came to our yard. Full credit to the team. Compared to his last win, he had to do a little bit of work to get there as Lord Al proved to be a hard nut to crack. But he dug down deep to win a very good race. He was the big one of the day and I’m delighted that he ran to expectations. »
La troisième place de Bronco Buster fut aussi accueillie avec satisfaction par le Sud-Africain, compte tenu que sa monture fut forcée en épaisseur dans la partie initiale.
« We had to try something different this time as we could not go to the lead earlier. We were caught wide and I had no option than to go forward in the back straight. It nearly worked out and I must reckon that Bronco Buster ran a very good race. »
Le jockey de Rousset dira que la course d’Obama doit être ignorée vu que le cheval avait complètement raté son départ. Il pense que Meant To Be est encore capable de progresser vu qu’il ne s’est pas mal défendu après avoir hérité d’une mauvaise ligne.
Cette avant-dernière journée s’annonce cruciale pour la course au titre. Après avoir aligné l’artillerie lourde au cours du week-end on peut s’attendre à moins de bonnes performances cette semaine. Mais rien ne dit que l’écurie Rousset n’est pas capable de frapper là où on l’attend le moins.