La saison 2013 restera à jamais gravée dans la mémoire de Serge Henry. En effet, depuis les victoires de Fifun et Burberry lors de la 26e journée, Serge Henry est devenu l’entraîneur le plus prolifique que le Champ de Mars ait connu. Et avec ses 662 victoires glanées jusqu’ici, tout porte à croire qu’il arborera ce titre honorifique pour un bon moment. En ce qu’il s’agit du bilan, la satisfaction est de mise dans le sens où l’écurie n’affichait pas de grosses ambitions en début de saison. Trente et une victoires — une hausse de 35% par rapport à 2012 —  et Rs 6 945 000 en termes de stakesmoney est forcément une performance correcte.
En revanche, l’écurie Serge Henry a connu des difficultés avec ses jockeys durant la saison. On vit d’abord le français Stéphane Ladjadj plier bagage en raison de ses prestations peu convaincantes. Son suppléant fut l’Italien Grégorio Arena. Mais ce dernier ne put continuer l’aventure vu que sa licence fut révoquée par les Racing Stewards. La raison : une monte qui a fait couler beaucoup d’encre sur Saziwayo. Ensuite, un choix commode s’offrit à l’écurie, qui enrôla Johan Victoire après que ce dernier eût été libéré de ses obligations chez l’écurie Gujadhur. Avec cinq victoires depuis son arrivée, Johan Victoire semble avoir convaincu l’état-major de l’écurie, d’autant qu’il a, de son coté, exprimé vouloir continuer l’aventure avec son employeur actuel.
Autre fait marquant de la saison fut la nomination de Nathalie Henry en tant qu’assistant entraîneur, une première pour le sexe féminin au Champ de Mars. Toutefois, son parcours ne fut pas de tout repos avec le cas Tigger, positif à un produit prohibé, la monte insensée de Jeanot Bardottier sur Monsieurnando et les allégations du vétérinaire Bourdet à l’encontre de son père Serge Henry au sujet du cheval Saziwayo.  
Par ailleurs, il est à noter que sur des six nouvelles unités achetées en début de saison, seuls Beacon Flare, Captain Vedici et Commodore Pete ont pu ouvrir leur compteur. Quant à Donnie Brasco, enrôlé un peu plus tard, il devrait se montrer plus utile l’année prochaine. A noter également que les frères Taher ont récemment transféré Red Lotus et Halabaloo chez l’écurie Serge Henry.
La vieille garde a également porté sa pierre à l’édifice. On pense là à Traianius qui a remporté deux belles victoires cette saison. Ou encore à Variant qui a su hausser son niveau. Bien qu’accusant une baisse de régime en fin de saison, Prince Alwahtan a également été un atout non négligeable, tout comme Seattle Ice qui a pu enlever une course principale lors de la 6e journée.