L’écurie Serge Henry a retrouvé le sourire samedi dernier. Sans victoire lors de la journée précédente, elle a remporté une course par l’entremise de Commodore Pete qui est parvenu à doubler la mise.
Commodore Pete était pour la toute première fois engagé sur 1400m. Ce fut le pari de Serge Henry qui était sans doute persuadé que sa piètre tentative sur la distance lors de la 2e journée était due à l’état de la piste. Bien parti de son couloir extérieur, son cavalier, Rakesh Bhaugeerothee, n’eut d’autre choix que de le faire courir en huitième position, à l’extérieur d’Ivory Snow. On le vit ensuite amorcer son attaque à l’entrée de la dernière ligne droite. Il poursuivit son effort en pleine piste et se porta à la hauteur des fuyards avant de les déposer dans le dernier hectomètre de la course.
« Je l’avais peut-être mal monté la dernière fois. Toutefois, j’ai appris à mieux le connaître vu que je le monte tous les matins. En ce qui concerne le déroulement de la course, il y avait une bousculade devant et je l’ai placé tranquillement en off-pace. J’ai attendu le moment propice pour le lancer et il a bien répondu à mes sollicitions», a déclaré Bhaugeerothee.
En ce qu’il s’agit de Burberry (3e course), il dut courber l’échine face à un Wonder Kid bien trop fort pour lui. Il prit la 3e place à plus de 4L du gagnant.
National Play (S Ladjadj), en quatrième position durant tout le parcours, fit un bref instant illusion sur les barres avant d’échouer à la 4e place dans l’épreuve phare.
Si les chevaux susmentionnés furent plus au moins source de satisfaction, les autres partants de l’écurie Serge Henry le furent moins. A commencer par Alvaro, qui a été piloté en dépit de tout bon sens par Stéphane Ladjadj dans la 8e course. A la surprise générale, ce finisseur fut propulsé dans la position tête et corde et imprima un rythme soutenu à l’épreuve. L’inéluctable se produisit par la suite lorsque ce fils de Galileo céda complètement pour terminer bon dernier.
Quant aux Kentucky Sheik, Italian Lakes, Read My Heart, Beacon Flare et Saziwayo, ils mordirent tous la poussière.
Ce qui fit que l’écurie Serge Henry perdit sa 4e place au classement général au profit de l’écurie Gujadhur, laquelle a brillé avec un doublé.