Le titulaire de l’écurie Serge Henry, Gregorio Arena, tient enfin son tout premier succès au Champ de Mars grâce à Prince Alwahtan. Visiblement dans un bon jour, l’écurie Serge Henry s’offrit également le doublé avec une petite surprise nommé Arromonches.
Peu à l’aise dans la langue de Molière ou de Shakespeare, l’italien fit appel au service de Guiseppe Parisi pour la traduction.
« Je suis très content d’avoir gagné. J’étais vraiment impatient de remporter une course. Il était enfin temps ! (rires).»
Pourtant les choses avaient mal commencé dans la deuxième course lorsque Prince Alwahtan s’élança de travers. Selon notre interlocuteur, il n’avait d’autre choix que d’attendre sagement son heure. Car, avec une lice à 4m25, il était fort probable que l’ouverture s’ouvrit à l’intérieur en ligne droite. D’où la décision de suivre tranquille sur les barres et d’attendre la fin des false rails. Dès lors, ce fils Hobb Alwahtan gicla côté corde, ajusta les meneurs et plaça un bon coup de reins pour aller rallier le but en premier.
« Au début de la course ce n’était pas facile. Il n’y avait aussi pas vraiment d’espace pour anticiper. Alors j’ai attendu le moment propice pour attaquer», a déclaré Arena.
Quant à Nathalie Henry, elle a tenu à féliciter son jockey pour sa première victoire chez nous et également pour sa monte parfaite sur Prince Alwahtan.
« On savait que c’était une question de temps avant qu’il n’ouvre son palmarès. C’est un très bon jockey. Il a une très bonne attitude et il tient sa première victoire. Nous lui faisons absolument confiance. Je qualifie la monte de Gregorio de magique parce qu’il a suivi à la lettre les instructions de mon père. Il a attendu le maximum possible pour lancer Prince Alwahtan. Ça a été une très belle monte. A l’écurie on est très heureux. Je voudrais aussi remercier notre chef palefrenier, le vétérinaire et toute l’équipe à l’écurie Serge Henry. J’espère qu’on poursuivra sur cette lancée.»
Dans l’épreuve d’ouverture, ce fut Arromonches qui dicta sa loi. Nanti de l’as au départ, Rakesh Bhaugeerothee choisit de suivre en retrait avant de passer à la vitesse supérieure en ligne droite.
« Je pense que Traianius aurait pu mieux faire»
Outre Arromonches et Prince Alwahtan, Arena avait un silent hope avec Traianius dans la huitième course. Toutefois, il ne put faire mieux qu’une modeste 7e place.
« Je suis déçu dans le sens qu’il s’est blessé. Il a clip the heels d’un autre cheval en course. Ma monture était pourtant très bien et il avait donné entière satisfaction à l’heure des galops. Sans cet incident, je pense qu’il aurait pu mieux faire.»
De la cinquième place de Strike Again, le jockey dira que les instructions étaient de le mettre à l’avant et ensuite le cheval s’est défendu comme il le pouvait.
En ce qu’il s’agit des Pick Six, Patch Of Blue et Seattle Ice, toujours selon Arena, ils étaient tous décevants.
« Je ne suis pas satisfait de leurs courses. Il faudra tous les revoir.»
Interrogé sur l’atmosphère particulière qui règne au Champ de Mars, Arena fit part de son émerveillement.
« L’atmosphère est fantastique. C’est vraiment extraordinaire. On a certes un bon accueil quand on gagne mais moins lorsqu’on perd (rires). Mais c’est la compétition. Etre au Champ de Mars me plaît. »  
Pour terminer, il a tenu à ajouter quelque chose en ce qui concerne son avenir.
« Je vais faire le maximum afin de satisfaire tout le monde. Surtout l’entraîneur et les propriétaires. Je désire également revenir la prochaine saison. »