Bredouille samedi, il aura fallu attendre la dernière épreuve de la journée dominicale pour voir les couleurs de l’écurie Serge Henry briller. En effet, l’outsider Variant enleva « The Shah’s Star Plate », au terme d’un puissant finish le long des rails. Si ce résultat surprit plus d’un, Johan Victoire, de son côté, confiera qu’il était « assez confiant » en les chances de son protégé.
Disons-le d’emblée, « The Shah’s Star Plate » a une signification symbolique pour l’écurie Serge Henry, laquelle avait connu des jours glorieux avec ce coursier. C’est ce qui pourrait expliquer cette victoire de Variant. Mais toujours est-il qu’à 16 contre 1 chez les bookies, Variant était une aubaine, d’autant que du sang avait été découvert dans sa trachée lors de sa dernière tentative.
« On peut dire que Variant a sauvé notre week-end. Il est bon troisième la dernière fois et ce résultat résulte de sa bonne forme. On était assez confiant, je l’avoue », nous dira Johan Victoire.  
« Très déçu ». Ce fut en ses termes que Victoire devait résumer les courses d’Arromonches et Fifun dans les deuxième et quatrième épreuves de dimanche. L’un termina à l’avant-dernière place, tandis que l’autre prit la dernière place.
« Arromonches n’a pas montré son vrai visage. Il y a aussi des jours «sans» pour les chevaux. Au sujet de Fifun, il semble de ne pas savoir bouger ses jambes quand on le pousse. Il cache peut-être un problème. »
«Prince Alwahtan a connu une baisse de régime»
De Prince Alwahtan dans la septième course, le Français nous confia que le cheval « a connu une baisse de régime. » Et de continuer : « Le problème pour un attentiste, c’est qu’il doit subir. Cependant, je ne suis pas sûr qu’on aurait pu faire mieux.» A noter que le cheval dut changer de ligne à 150m du but.
Si notre interlocuteur jugea que One And Only fit une course « correcte », il devait avancer que Seattle Ice réalisa une course « ordinaire », tout en ajoutant que le cheval aurait préféré « un terrain un peu plus souple ».
La veille, Johan Victoire avait six montes. Des six, d’aucuns s’accordent à dire que Traianius réunissait les meilleurs atouts pour la gagne dans la septième course. Toutefois, Slinga Malinga ne l’entendit pas de cette oreille. Ce grand cadre échoua à la troisième place. Interrogé sur sa tactique, Victoire avouera qu’il s’est montré, à juste titre, moins inspiré que d’habitude.
« Je voyais que la course allait trop lentement. Vu que mon cheval a une grande action et afin d’éviter de tirer dessus sur toute la course, j’ai préféré me décaler assez tôt. »
Auteur d’une bonne quatrième place dans l’épreuve de fermeture samedi, Kentucky Sheik est à créditer d’une bonne course.
« J’aurais certainement fini plus près si je n’avais pas dû à changer de ligne en deux occasions. Le cheval est rassurant pour la suite. »
Le jockey de l’écurie Henry s’est dit également satisfait des performances de Ballito Boy et de Tigger. S’il trouva que le premier nommé s’était bien défendu sur un parcours un peu « court pour ses aptitudes », il fut d’avis que Tigger tiendra sa partie la prochaine fois car le lot était « un peu relevé cette fois ».
Wing Man, de son côté, eut un souci deharnachement et ne put faire l’arrivée. Pour finir, Why Worry est à revoir, selon son jockey.
A l’approche de la fin de saison régulière, Johan Victoire nous a livré ses projets, en l’occurence qu’il rentrait un mois en France pour retrouver la famille. Il a également fait part de son envie de rempiler pour une deuxième saison car il se dit « amoureux du Champ de Mars », tout en regrettant une certaine « friction avec le turfiste mauricien ».