Comme ce fut le cas lors de ses débuts sous les couleurs de l’écurie Maingard lorsqu’il débuta sur des chapeaux de roue avec Casey’s War, Johan Victoire nous a rejoué la même partition samedi dernier en menant à bon port Traianius pour le compte de son nouvel employeur. Le Français de la Réunion, dont on pensait qu’il allait regagner l’Hexagone après sa séparation à l’amiable d’avec l’écurie Gujadhur, s’est vu offrir une nouvelle opportunité pour démontrer au public mauricien qu’il a les qualités requises pour bien faire au Champ de Mars. « Je remercie la famille Henry pour la confiance qu’elle a placée en moi. On a débuté notre association sur une belle note et je souhaite que ça continue », a-t-il déclaré à Turf Magazine.
Battu par un Carcassonne des grands jours à sa dernière participation, Traianius n’a pas mis longtemps pour se racheter de cette courte défaite. L’élève de Serge Henry a pleinement tiré avantage du train sélectif imposé dans la partie initiale par le duo The Last Samurai et Bronco Buster pour faire valoir sa belle pointe de vitesse terminale. Même si Glitter Star se rapprocha vivement dans les derniers mètres, Traianius rallia le but avec une certaine autorité. « C’est important de bien débuter une nouvelle association. Ça a la faculté de donner de la confiance a tout le monde et à moi en particulier. C’est une victoire qui fait très plaisir », a affirmé la cravache française. « Avec le train sélectif, j’ai pu le courir très décontracte. Dans le dernier virage, le cheval à mon intérieur (ndlr: Divine Crusader) avait du mal à tourner et je me suis ainsi retrouvé plus en épaisseur que prévu. Mais pour vous dire franchement, cela ne m’inquiétait guère car mon cheval courait très détendu. M. Henry et sa fille m’avaient du reste dit avant la course que c’est un cheval qui aime galoper. J’ai attendu le moment opportun pour lui demander son maximum », a expliqué Johan Victoire.
« La course de Fifun est trop mauvaise pour être vraie »
« Traianius est un cheval qui donne toujours le meilleur de lui-même et qui nous déçoit que très rarement », a, pour sa part, observé Nathalie Henry. Tout en saluant la belle monte de Johan Victoire « qui a suivi les instructions de mon père à la lettre », l’assistant-entraîneur a, fidèle à son habitude, tenu à saluer toute l’équipe qui travaille sous la houlette de son père et sans lui cette victoire n’aurait pas été possible.
Hormis Traianius, l’écurie Serge Henry nourrissait aussi des ambitions de victoire avec Fifun dans la quatrième épreuve. Mais le bai brun passa complètement à côté de son affaire pour échouer à plus de 11L de Moon Raider qu’il avait pourtant battu à sa sortie précédente. « Il a été la plus grosse déception de la journée. Il a eu une course tranquille à l’avant, donc on n’a pas d’excuse. Peut-être  était-il dans un jour «sans». Je suis nouveau et je ne connais pas bien les chevaux. Mais c’est sûr que sa course est trop mauvaise pour être vraie », a commenté l’ancienne cravache de l’écurie Gujadhur.
Johan Victoire s’est dit, en revanche, très satisfait des prestations de Variant et Because U Said So qui, selon lui, devraient mieux faire à l’avenir. « Variant s’est très bien comporté sur une distance relativement trop courte pour ses réelles aptitudes. Il y avait beaucoup de chevaux rapides dans la course et ce n’était pas évident. Because U Said So a couru une course encourageante. On est très satisfait de sa course compte tenu qu’il restait sur une très mauvaise série. Gageons que cette belle performance lui redonnera un peu de confiance et qu’à l’avenir il se montrera davantage compétitif. »