Les vieux briscards de l’écurie Vincent Allet ne finissent pas de surprendre. C’est le cas de le dire car, même s’ils sont d’un âge certain, ils se montrent toujours compétitifs. La preuve nous a été donnée par Piece Of Paradise samedi qui, malgré ses neuf ans, ne s’est pas fait prier pour prendre la mesure de ses contemporains dans la septième épreuve. Avec Wolfe Tone, Umhlanga, Shakleton et Mighty Fine, les autres ‘seniors’ de l’écurie, ils ont ramené à eux seuls sept des 24 victoires de leur formation. Quant à Piece Of Paradise, il a donné plus de relief à la belle saison de son écurie en s’offrant sa troisième victoire de la saison.
Si elle était attendue dans l’épreuve phare avec Istiqraar, c’est Piece Of Paradise qui a offert à l’écurie Vincent Allet sa victoire hebdomadaire. Bien qu’il se mesurait à plus forte partie le fils de Rambo Dancer a profité des circonstances favorables pour faire pencher la balance en sa faveur. Il faut aussi saluer la belle inspiration de son jockey Derreck David qui a su bouger au bon moment pour ne pas se faire piéger. Avec désormais quatre victoires sur le parcours, le protégé de Vincent Allet se présente comme un véritable spécialiste du 1850m. « If you have a look at his last year’s form where he ran second to Seeking Angelo and Ghost Dog respectively, he was definitely in with a chance. The race went out to perfection for him and he showed guts to win a very good race », s’est d’emblée réjouit Derreck David. « Actually I wasn’t that confident. I only thought he could run in the first three. They went fast over the first five or six hundred metres after which the pace slowed down drastically. Being a stayer and a big-striding horse, I opted to pull him out just before the back straight and it worked out to our advantage. In the home straight, the gap opened at the right time and the way he quickened, you’ll never say that he is a nine year old. Well done to Vincent, the team and the owners for bringing another winner to the stable », a ajouté le Sud-Africain.
Vincent Allet était un homme comblé après cette victoire de Piece Of Paradise. « C’est la cinquième course qu’il gagne pour moi, sa troisième cette saison. Cette victoire me comble de joie car c’est un cheval qui a ses petits soucis. Je remercie Vikram Hurdoyal, son propriétaire de me l’avoir confié. Ca fait vraiment très plaisir de gagner une autre course », a déclaré l’entraîneur.
La victoire de Piece Of Paradise a quelque part fait oublier la défaite d’Istiqraar qui tomba les armes à la main dans la course principale.  Contraint à courir en troisième épaisseur sur tout le parcours, le fils de Captain Al trouva quand même le moyen d’accrocher le premier accessit à 1,55L de Wieland. La performance d’Istiqraar est d’autant plus significative si on tient en ligne de compte qu’il fut aussi contraint d’attaquer à l’extérieur, ce qui donne une claire indication de la valeur réelle de ce coursier. Et ce n’est certainement pas Derreck David qui nous contredira. « He was very unlucky. He got caught three wide all the way, but still he ran an encouraging race. He really showed what a very good horse he is. Hopefully he won’t take long to get back in the winner’s enclosure », a souhaité la cravache sud-africaine qui compte désormais 22 victoires à son actif.