L’écurie Vincent Allet et son jockey Derreck David ont bouclé leur première moitié du calendrier de la plus belle manière qui soit avec Slinga Malinga qui est enfin parvenu à passer le but en vainqueur. Si l’établissement dirigé par Vincent Allet totalise 18 victoires pour des stakesmoney de l’ordre de presque Rs 4,2M, Derreck David présente lui un bilan honorable avec 16 réussites à son actif. Le Sud-Africain occupe actuellement la quatrième place au classement des jockeys et souhaite faire aussi bien dans la deuxième partie de la saison.
Arrivé à Maurice précédé d’une bonne réputation, Slinga Malinga a pris du temps pour prendre ses marques au Champ de Mars. Il a du reste changé d’écurie en pas moins de trois occasions depuis son arrivée en 2011. Importé pour le compte de l’écurie Perdrau, il devait passer sous la férule de Hugues Maigrot en 2012 avant d’intégrer le yard de Vincent Allet à la fin de la saison dernière. Mais ce qu’il faut savoir c’est que Slinga Malinga n’a pas été épargné par des ennuis de santé. On note qu’il est resté éloigné de la compétition pendant près de dix mois, soit entre octobre 2011 et juin 2012.  S’il est vrai que depuis qu’il est passé chez l’ecurie Allet il a affiché un léger mieux, il eut la malchance de tomber sur des os dur à chacune de ses sorties. Aligné dans un champ plus à sa portée cette fois, il n’a pas laissé passer sa chance pour s’offrir ses premiers lauriers au Champ de Mars. Il a suivi tranquillement dans le dos des animateurs avant de faire la différence au finish. « He won a very good race. I was expecting him to win last time on the 1850m but he pulled very hard that day. Today (ndlr: Saturday last), he showed what he is capable of when he can race relaxed. I waited for the split to put him under pressure and he responded beautifully to my urgings », a expliqué Derreck David, visiblement très satisfait de la victoire de son poulain. Le fait d’avoir été raccourci a aussi aidé Slinga Malinga selon le Sud-Africain. « Actually he is the kind of horse that gives you the impression that he wants to stay but when you have a look at his form back home, you’ll notice that he has performed quite well on short distances. Personally, I think we should keep him over 1365m-1400m and at most on 1500m if things are his way », a soutenu la cravache sud-africaine. Derreck David espère que cette victoire mettra davantage en confiance Slinga Malinga et pense que ce coursier peut encore briller d’ici à la fin de la saison.
«Slinga Malinga is better over the sprint »
Hormis Slinga Malinga, l’écurie Vincent Allet n’avait pas de réelles chances  de victoire lors de la vingt-quatrième journée. Mais s’il y a un coursier qui a retenu l’attention, c’est bien Dunraven qui a montré un meilleur visage dans la cinquième épreuve que lors de ses débuts. Se contentant d’une sage course d’attente, il a bien conclu pour finir à moins de 4L de l’intouchable C Major. Des progrès que Derreck David attribuent au fait qu’il courait sur une distance plus conforme à ses réelles aptitudes.  
Invité à commenter son parcours jusqu’ici, Derreck David s’est dit très satisfait. « I really cannot complain. I have bagged 16 wins and considering that I do not have the string of horses that the three jockeys on the top of the log have, I think that I have done pretty well. If the second half of the season is as fruitful as the first one, I would be a happy man », a déclaré le Sud-Africain avant de prendre congé.