Revoir sa copie. C’est sans doute ce que fera Vincent Allet pour faire oublier une saison 2014 plutôt décevante. En effet, cet établissement était promis à jouer les premiers rôles l’année dernière après une fin de saison des plus prometteuse en 2013. Toutefois, avec 22 victoires dans l’escarcelle et un peu de Rs 6M en termes de prix, on peut avancer que 2014 est à oublier au plus vite, tout en espérant que la présente campagne sera plus prolifique.
Il ne fait pas l’ombre d’un doute que les attentes n’ont pas été celles auxquelles on pouvait s’attendre. Par exemple, côté chevaux, Rasheed, Blue Lord, Istiqraar, Rock Of Arts et Mining Prospect ne furent pas à la hauteur. En fait, on peut même avancer que les nouveaux sont passés complètement à côté de la plaque et comme toute bonne performance repose sur la performance des nouvelles unités, cette baisse de régime peut se comprendre. Mais, avec les arrivées des compétiteurs de l’ancienne écurie Hurlywood, tout semblait indiquer que la roue allait tourner dans le bon sens durant la seconde période de la saison. Là aussi, on peut dire que l’échec a été assez conséquent. La raison étant que plusieurs de ces chevaux ont été confrontés à divers problèmes et n’ont pu se montrer exacts sau rendez-vous.
On remarquera aussi que l’effectif a subi une baisse assez conséquente cette année, passant de 52 unités à 38. Ce «dégraissement» semble  une bonne chose en soi dans le sens où l’entraîneur a sûrement pu convaincre ses membres pour conserver les meilleurs chevaux au sein de son établissement.
On retiendra aussi que seulement deux nouveaux font partie de l’effectif en ce début de 2015 en attendant que d’autres viennent le renforcer en cours de saison. L’écurie devra ainsi se fier surtout à ceux qui étaient en compétition l’année dernière pour essayer de redorer son blason.
Ainsi, les Hot Rocket, Rock Of Arts et Shahruhk pour ne citer qu’eux sont appelés à faire flotter haut les couleurs de l’écurie alors que les Seneschal, Kapiti Coast et autres Bay of Bengal et Freedom semblent capables de s’améliorer sensiblement, surtout s’il reproduisent la forme démontrée à l’entraînement avant que ne débutent les hostilités.
Côté jockey, Vincent Allet a préféré miser sur une cravache confirmée en la personne de Darryl Holland, qui avait été engagée par l’écurie Gujadhur l’année dernière. Ce Britannique n’est plus à présenter dans le sens où il a démontré de quoi il est capable lors de certaines de ses victoires de la saison passée.