Celina Jeffery, professeur d’histoire de l’art au Canada, organise une exposition ayant pour titre Edge effects, an Ephemeral Coast, du 29 juillet au 2 août à La Citadelle. Cet événement fait partie d’un projet curatif de recherche visant à conscientiser les populations mondiales au sujet du changement climatique.
L’exposition Edge effects, an Ephemeral Coast, a deux objectifs : la sensibilisation du monde sur les effets du changement climatique et l’art avec pour base les côtes. “J’ai fait beaucoup d’expositions avec comme sujets la nature et le changement climatique. J’ai pensé que l’exposition serait une façon intéressante d’en discuter. La côte est le point de rencontre entre la culture et la nature. C’est un espace très important. Un des buts de l’exposition est d’offrir un espace artistique au public, tout en faisant de la conscientisation à propos du changement climatique. L’exposition permet de conscientiser poétiquement”, confie Celina Jeffery.
Cette exposition à La Citadelle sera la deuxième étape de ce projet initié par Celina Jeffery en 2014. Elle avait alors invité quelques artistes à présenter des oeuvres issues de différents types d’art au Pays de Galles. Le même concept a été adopté à Maurice, avec cinq artistes locaux et étrangers.