L’amendement de l’Education Act pour abolir les leçons particulières en Std IV ne fera pas l’unanimité au Parlement ce mardi. Le MMM fera des objections suivant « la façon de faire antidémocratique » du ministre de l’Education, Vasant Bunwaree. Steve Obeegadoo, président de la commission de l’éducation du MMM, est d’avis que le ministre Bunwaree, dans une démarche démocratique, aurait dû être plus explicite sur l’Education Amendment Bill. « On s’attendait à une conférence de presse du ministre de l’Education, à des consultations avant de faire circuler le projet aux parlementaires. Ce projet de loi touche des aspects importants et qui concernent les parents. Ses objectifs ne sont pas claires et sont ignorés par les parents », explique Steve Obeegadoo, ancien ministre de l’Education. Il trouve absurde que le ministre veut abolir les leçons privées alors que la sélection en Std VI demeure. D’autres part, il émet des réserves sur les modalités entourant l’enregistrement des enseignants qui souhaitent donner des leçons particulières.  Quant au Enhancement Programme, qui est, selon le projet de loi, appelé à s’étendre dans toutes les classes du primaire, le président de la commission de l’Education du MMM trouve que le ministère devrait donné plus de détails sur celui-ci. « A ce stade, on se pose des questions sur les objectifs du programme, s’il est appliqué dans les écoles du BEC, s’il a été évalué… » dit Steve Obeegadoo. Après s’être consulté vendredi dernier sur l’amendement de la loi, la commission se réunira mardi matin avant les travaux parlementaires.