Depuis le 1er août, le Bureau de l’Éducation Catholique (BEC) a changé d’appellation et se nomme désormais « Service Diocésain de l’Éducation Catholique » (SeDEC). Gilberte Chung en est la directrice exécutive tandis que le père Alain Romaine occupe la fonction de « délégué épiscopal du diocèse à l’Éducation », soit le représentant de l’évêque dans le service éducatif. Ces changements surviennent dans le sillage de la promulgation du projet « Kleopas » par Mgr Maurice Piat le 31 juillet dernier.
Ce décret promulgué par l’évêque de Port-Louis concerne le projet catéchétique diocésain et repose sur trois piliers, à savoir la famille, la paroisse et l’école. « Rien ne change par rapport à la gestion des écoles catholiques. Le SeDEC continue le travail dans cette direction. Cependant, nous mettons en place graduellement de nouvelles structures de bonne gouvernance pour répondre aux besoins du secteur. Mais il y a une nouvelle orientation pour l’éducation catholique avec Kleopas », explique Gilberte Chung. Trois points importants dans cette nouvelle stratégie pour les écoles primaires et secondaires catholiques, nommément la catéchèse & l’éducation interculturelle, la pastorale scolaire et la participation des Stakeholders. « Nous introduisons l’éducation interculturelle parce que nous avons cette responsabilité d’ouverture vers tous les enfants qui fréquentent nos écoles et qui sont de cultures et de religions différentes. La pastorale scolaire tient compte les valeurs de l’Évangile et vise l’épanouissement de tous les élèves ainsi que celui des membres du personnel », poursuit la directrice exécutive.