La ministre de l’Éducation, accompagnée des cadres de son ministère, devait consacrer sa journée d’aujourd’hui à présenter et à expliquer son plan de Nine-Year Schooling aux Rodriguais. Outre une rencontre dans la matinée avec le Chef Commissaire et les responsables de l’Éducation, cette tournée de Leela Devi Dookun-Luchoomun comprend aussi des discussions avec les partenaires de ce secteur dans l’île.
Depuis la présentation par la ministre de l’Éducation, le 20 août dernier, de ce plan de réforme aux stakeholders à Maurice, les Rodriguais attendaient une communication officielle sur cet important projet. Cette longue attente, affirme-t-on, a suscité un certain agacement dans la population. Leela Devi Dookun-Luchoomun, qui est dans l’île depuis hier soir, devait présenter ce matin au Chef Commissaire de la Rodrigues Regional Assembly et à ses proches collaborateurs ce projet de Nine-Year Schooling. À l’agenda aussi de la ministre aujourd’hui, une rencontre avec le Minority Leader et une session interactive avec les partenaires de l’éducation au Mont Plaisir Cultural & Leisure Centre.
À Maurice, depuis quelques jours, des syndicats d’enseignants, des responsables du secondaire privé et d’autres partenaires de l’Éducation nationale ainsi que des politiciens déplorent le manque d’informations sur la mise en pratique du Nine-Year Schooling et fustigent la ministre sur son « silence » depuis qu’elle a présenté son projet. Une situation qui donne lieu à beaucoup d’inquiétudes parmi les parents. Pas plus tard que mercredi dernier, Steve Obeegadoo, président de la commission de l’éducation du MMM, a vivement dénoncé cette attitude de la ministre lors d’une conférence de presse. Il a rappelé que son parti est en faveur d’une réforme pour améliorer le système éducatif et qui tend vers la justice sociale, mais que le MMM n’accorde qu’un « soutien conditionnel » à ce projet de Nine-Year Schooling. Il a appelé la ministre, ce jour-là, à communiquer au plus vite sur les préparatifs en cours et à apporter des éléments de réponse sur plusieurs aspects de ce plan qui sont « très flous ». Steve Obeegadoo a, en outre, suggéré à Mme Dookun d’organiser une campagne d’explications à travers l’île.
Pour sa part, le syndicat du personnel enseignant des collèges confessionnels tient une conférence de presse cet après-midi pour faire part de son analyse sur le Nine-Year Schooling et communiquera aussi ses propositions « pour une vraie réforme ».
Par ailleurs, les recteurs des collèges ont reçu hier une invitation du ministère pour une rencontre avec la ministre mercredi projet sur ce projet de réforme. « La ministre est parfaitement au courant des questions que les professionnels de l’éducation secondaire se posent car le ministère est en présence de plusieurs mémorandums soumis par les stakeholders. Ses conseillers doivent certainement lire les nombreux articles qui sont publiés dans les journaux sur ce projet. Nous irons écouter la ministre et nous souhaitons qu’elle ne nous déçoive pas avec ses réponses », affirme un chef d’établissement au sujet de la rencontre de la semaine prochaine.