photo illustratuion

Alors que la réforme éducative est enclenchée depuis l’année dernière, la frustration gagne de plus en plus des membres du personnel. Notamment les « ICT Officers Union » qui attendent toujours la révision de leur statut. Ceux-ci ne sont, en effet, pas traités comme des “teaching staff” alors qu’ils enseignent l’ICT de Grade 1 à 6. De même, ils ne sont pas rémunérés pour cette tâche supplémentaire.

Avec l’importance qu’occupe l’ICT dans la réforme éducative, ils ont été à nouveau sollicités pour l’enseignement. Sauf qu’ils ne bénéficient pas à ce jour des mêmes conditions d’emploi et des privilèges. Dans sa lettre, l’ICT Officers Union relève que la situation est très « frustrante » car à ce jour, leur « scheme of duty » n’a toujours pas été amendé. « ICTOs are still waiting to be paid an appropriate allowance for the extra teaching being done », fait-on valoir encore.

Le syndicat souligne encore que lors de la dernière réunion tenue en mai 2017, il avait été question de monter un cours approprié pour les ICTO afin qu’ils puissent décrocher leurs diplômes comme les autres enseignants. Mais à ce jour, rien n’a été fait.

Les membres de l’ICT Officers  invite le ministère à mettre en place un « fast track » pour s’occuper de leur cas. Il estime qu’il est temps que la situation des ICTO soit régularisée.