Le ministère de l’Éducation tient depuis lundi à Phoenix un atelier de travail de trois jours à l’intention des enseignants, psychologues et travailleurs sociaux sur comment aider un enfant ayant des problèmes à l’école. Animée par le Dr Roy Krishnan, Managing Director à la Bangkok School of Management en Thaïlande, cette rencontre permet aux participants d’avoir une compréhension approfondie des problèmes auxquels font face les jeunes et des solutions pour remédier à la situation.
L’atelier de travail, qui prend fin demain à la Sir Abdool Raman Osman State Secondary School à Phoenix, devrait permettre aux
participants d’élaborer un programme spécifique en vue d’améliorer et de renforcer le soutien et les services proposés aux jeunes rencontrant des problèmes à l’école. Cette formation permettra d’enrichir et de développer les compétences nécessaires à la prise en charge et l’accompagnement des élèves.
De nos jours, souligne le Dr Roy Krishnan, le rôle de l’enseignant est très complexe et ce « en raison de la volonté d’intégrer dans les classes régulières des élèves ayant des difficultés sur le plan socioaffectif ». Ce rôle, estime le Managing Director à la Bangkok School of Management, exige entre autres une connaissance approfondie des problèmes rencontrés par les enfants.
La formation de trois jours fait partie d’une série d’initiatives du ministère de l’Éducation. Elle vise à permettre aux enseignants d’acquérir des compétences afin de pouvoir intervenir auprès des écoliers et des collégiens. Intervenant à l’ouverture de l’atelier de travail hier, le ministre de l’Éducation a souligné le rôle clé des profs et responsables dans le développement intégral de l’enfant.
« La formation des enseignants est d’une importance vitale car ils auront à intervenir auprès de ces jeunes afin de contribuer à la prévention de difficultés susceptibles d’émerger dans leur parcours scolaire ou de les aider à contrer ou minimiser l’effet de difficultés déjà présentes », a déclaré Vasant Bunwaree.
Le ministre a par ailleurs soutenu qu’il faudrait « agir vite » pour remédier à cette situation dans les écoles. Vasant Bunwaree a souligné l’importance d’identifier les problèmes des élèves dès leur plus jeune âge. « Early intervention is necessary for two categories of students, both often interrelated in fact, those who are at risk of academic failure or those facing behavioral difficulties. This will help the school personnel to make important decisions on the best education possible for specific students who may be experiencing difficulties and who exhibit early warning signs. »
Vasant Bunwaree est ainsi d’avis que « it is an issue that must be addressed promptly and wisely by any Head of School who feels that this problem is preventing his school from meeting its target as an effective school ».