Les enseignants du primaire auront la possibilité de concourir pour un Bachelier en Education (BED) auprès de la Mauritius Institute of Education (MIE). C’est ce qu’a annoncé la Government Teachers Union (GTU) ce jeudi en conférence de presse.

Selon la GTU, les enseignants du primaire possèdent jusqu’à présent un Baccalauréat et un diplôme en éducation délivré par la MIE.

« Dorénavant, tous les enseignements du primaire seront détenteurs d’une licence, ce qui ouvrira bien des avenues, dont un alignement salarial complet avec les enseignants du secondaire. Et également, un rehaussement des statuts de maîtres d’école aux recteurs », explique Vinod Seegum, président de la GTU.

D’une initiative de la Government Teachers’ Union qui aura duré 30 ans, le syndicat des enseignants du primaire soutient que le BED découle d’une recommandation faite en 1987 par un commissaire salarial, Donald Chessworth.

« La lutte a été longue et contraignante étant donné que les autorités arguaient que la recommandation datait de trop longtemps. De ce fait, La GTU a eu à rechercher une nouvelle recommandation d’une commission salariale en 2012 », explique le président de la GTU.

En cours de route, le syndicat a fait pression pour que le MIE devienne une université afin d’être en mesure de délivrer ce cours. Pour ce faire, la GTU a fait amender la loi en avril 2017 du MIE au Parlement National et il fut proclamé un an plus tard. « Un long parcours de combattant », ajoute Vinod Seegum.

Les cours Bachelier en Education débuteront en avril 2019 avec 260 enseignants, sélectionnés sur une base de l’ancienneté, ont déjà reçu leur lettre d’acceptation.