L’équipe de Vinod Seegum entame un nouveau mandat à la tête de la Government Teachers’Union (GTU). L’équipe a été reconduite faute de candidatures pour de nouvelles élections. Quatre nouveaux membres, dont une Rodriguaise, font ainsi leur entrée au sein de l’exécutif. Vinod Seegum a nié avoir expulsé ses adversaires potentiels, contrairement à ce que disent ses détracteurs.
Vinod Seegum est toujours président de la GTU ; Saleem Choolun, secrétaire et Rishi Bundoo, trésorier (voir liste complète plus loin). Le comité exécutif a été renouvelé samedi dernier, car de nouvelles élections n’ont pu avoir lieu, faute de candidatures. Un ancien membre de la GTU qui a depuis rejoint un autre syndicat s’était justement élevé contre cet état de choses récemment. Selon lui, le président de la GTU a fait expulser les challengers potentiels pour mieux régner.
Ce que réfute Vinod Seegum qui déclare : « Nous avons 5 000 membres et ce n’est pas parce que deux personnes ont été expulsées que d’autres ne peuvent être candidats. Au contraire, je dirais que l’ambiance des élections me manque. Nous sommes une organisation démocratique. Nous sommes le seul syndicat à renouveler régulièrement l’exécutif. »
Ce dernier souligne que pour la première fois, le comité comprend cinq femmes, dont une Rodriguaise, Marlette Nobin. Celle-ci s’occupera du dossier international avec un accent sur l’EI Africa. Si nécessaire, elle interviendra également sur les cas des membres rodriguais. Un membre de l’exécutif sera toutefois nommé pour s’occuper exclusivement du dossier rodriguais.
À ce sujet, Vinod Seegum a évoqué sa rencontre récente avec le Chef Commissaire de Rodrigues, Serge Clair. Il a été question, notamment, des disparités dans les salaires et conditions d’emplois des instituteurs rodriguais et mauriciens. Vinod Seegum dit avoir également suggéré au Chef Commissaire de réclamer plus d’autonomie en ce qui concerne les conditions d’emploi des enseignants rodriguais. « La Rodrigues Regional Assembly pourrait s’occuper de certains cas, au lieu d’attendre les longues procédures à Maurice. »
Par ailleurs, le président de la GTU a eu une rencontre cet après-midi avec la ministre de l’Education concernant l’alignement salarial. Le syndicat a suggéré que les 2500 teachers/senior teachers n’ayant pas encore bénéficié de réajustement aient droit à une augmentation intérimaire en attendant le prochain rapport du PRB. La ministre, qui a été réceptive à cette proposition, en discutera avec son collègue de la fonction publique, Alain Wong.
Vinod Seegum rappelle que les instituteurs avec un statut d’Educator ont eux, déjà été alignés et que, selon lui, c’est injuste auprès des premiers nommés qui sont leurs seniors.
D’autre part, la GTU soutient les enseignants « seconded for duty » dans les écoles spécialisées qui se battent pour un poste d’Educator SEN. Il considère injuste que la cinquantaine d’enseignants concernés n’ait pas été considérée lors d’un exercice de recrutement, alors que des nouveaux ont été recrutés et seront bientôt promus.
Vinod Seegum compte aborder, dans un deuxième temps, cette question avec la ministre de l’Éducation, Leela Devi Dookun-Luchoomun.
Le comité exécutif de la GTU pour l’année 2015-2016 est composé comme suit : Vinod Seegum Saleem Choolun, Rishi R. Bundoo, Ravindranath Bhaghirattee, Abdool N. Sheik Mohammad, Baujeet Maheshwarsinhg, Dhermojee H. Laximan, B. Rookaya Aumeer, Sachin K. Boodram, Iswardeosing Dwarka, Anna Maria Pillay, Paramananden Sooben, Leelder Hurloll, Harry Krisna Moonesamy, Lutchmidass Bhemah-Dodla, Kavita Bheekarry, Ashvin Ramgoolam, D. Bhavna Teeka et Marlette Nobin. Ces quatre derniers sont des nouveaux venus. Logheedashen Murugan agira, lui, comme conseiller.