L’École du Nord, institution scolaire privée, compte marquer de manière culturelle ses 40 ans. Et pour cause, la direction de cette école, en collaboration avec l’Institut Français de Maurice, a pris l’initiative de mettre en place un espace culturel pour des animations dans le nord de l’île. À cette occasion mardi prochain, la salle de spectacle polyvalente accueillera une représentation du spectacle Les Canards des Cartographies de Frédéric Ferre. Cette animation culturelle coïncidera avec l’inauguration de cet espace culturel et fera partie des manifestations marquant les 40 ans ce cette école privée.
« La salle de spectacle polyvalente se verra doter désormais d’une vocation élargie et avec un rayonnement plus élaboré. Jusqu’ici, cette salle est consacrée à des représentations à destination des familles, où sont organisées des expositions. Avec la mise en scène du spectacle de mardi prochain, l’École du Nord souhaite contribuer au développement d’espaces culturels dans le nord de l’île », souligne la direction de cette institution, prise dans les derniers préparatifs de cet événement majeur.
Le thème principal de ce spectacle s’inscrit dans la logique écologique, que l’École du Nord fait sienne depuis des années déjà. Chaque année, le label éco-école est renouvelé par le truchement d’actions des élèves et des membres du personnel en matière de respect de l’environnement. Différents thèmes de sensibilisation à l’écologie et à l’environnement sont identifiés chaque année. En 2013, le thème choisi est l’alimentation, après ceux de la gestion des déchets, l’énergie, la solidarité des années précédentes.
La trame du spectacle porte sur le réchauffement climatique suite à une expérience de la NASA, qui avait lâché, en 2088, 90 canards jaunes en plastique au Groenland en vue d’évaluer la vitesse de ce phénomène. Avec le mystère des 90 canards perdus dans un des glaciers du Groenland, point de départ de l’une de ses fameuses Cartographies, Frédéric Ferrer propose une plongée burlesque et absurde dans l’univers des expériences scientifiques. « C’est une vraie conférence, avec “expert”, pupitre, Powerpoint et bouteille d’eau… Mais dans un cadre théâtral, qui permet au “spécialiste” d’échafauder les théories les plus extravagantes et les plus drôles sur le devenir des canards », soulignent les promoteurs de ce spectacle.
L’École du Nord a été créée en 1973 suite à une initiative de quelques parents avec une vision perspicace de l’aménagement spatial de Maurice. Elle a ouvert ses portes le 24 septembre 1974 avec 20 élèves. Aujourd’hui, l’École du Nord compte 1 200 élèves, de la maternelle à la troisième. L’école est gérée par l’Association École du Nord, une association des parents d’élèves (et d’anciens élèves), dans le cadre d’une convention qui fixe les grandes lignes du fonctionnement de l’école. Elle comprend 12 classes en maternelle, 22 classes en élémentaire et 15 classes au collège et emploie 83 enseignants.
L’enseignement de l’École du Nord est conforme aux programmes, aux objectifs pédagogiques et aux règles d’organisation applicables, en France, aux établissements d’enseignement public. L’établissement bénéficie d’un soutien financier de la France.
Les éléments principaux de la mission de cet établissement sont d’assurer la scolarisation des enfants français qui résident à Maurice, de scolariser les enfants mauriciens ou étrangers de pays tiers dont la famille a choisi une formation française, de participer au maintien et à la diffusion de la culture française dans le pays.
Néanmoins, l’enseignement de l’anglais est renforcé à tous les niveaux, avec notamment un enseignement à parité bilingue à la maternelle, en élémentaire, un enseignement renforcé de l’anglais et en anglais à raison de 7 heures par semaine. Au collège, des groupes de compétences en langue, un horaire renforcé et des enseignements en anglais dans toutes les disciplines sont au programme de même qu’un parcours bilingue espagnol au collège. A partir de la sixième, les élèves peuvent choisir de débuter une deuxième langue vivante étrangère à raison de trois heures par semaine.