Présentant son bilan à la presse hier matin, Vasant Bunwaree a déclaré qu’il ne fallait pas y voir l’éventualité de son départ du ministère de l’Éducation. Ce bilan présenté sous forme d’un livret intitulé Education Reforms in action 2008-2014 évalue le mi-parcours de son plan de réforme qui s’étend jusqu’en 2020.
Vasant Bunwaree s’est dit particulièrement fier de l’introduction du kreol morisien à l’école. Il s’est dit également confiant de l’implémentation de la deuxième partie du plan, même dans la nouvelle conjoncture politique. « Il y a consensus sur tous ces sujets », dit-il.
Révision des papiers du CPE, introduction du resit, Enhancement Programme, introduction du kreol morisien et du bhojpuri, numérisation des classes, temps réservé à la lecture… Autant de projets introduits au primaire depuis 2008 sur lesquels est revenu le ministre hier matin. « Le plus important est que ces réformes ont donné des résultats immédiats. Le taux de réussite au CPE, par exemple, est passé de 67 % à 81 %. Certains projets demandent plus de temps pour voir les retombées, mais déjà, on peut dire que ce qu’on a pu accomplir en six ans est formidable. »
Vasant Bunwaree a également élaboré les nouveautés au secondaire, tels l’éducation à l’entrepreneuriat, le Delf Scolaire, les examens nationaux en Form III… Autant de mesures qui dit-il viennent conforter la qualité d’éducation des jeunes citoyens. « Nos enfants doivent être équipés de connaissances pour vivre comme des Mauriciens à part entière. Nous sommes sur la bonne voie. »
Le ministre de l’Éducation a lancé un appel aux enseignants et aux parents pour collaborer pleinement dans ce processus de réforme. Il a annoncé l’introduction bientôt du School Plus Programme afin de former les parents sur la nécessité d’encadrer leurs enfants.
Concernant la place du nine year schooling dans ce plan de réforme, Vasant Bunwaree a laissé entendre que le système prévoit déjà une scolarité obligatoire sur douze ans. « Le basic nine year schooling n’est qu’une question d’organisation. Les trois années supplémentaires seront l’équivalent des Form I à III. Après cela, les enfants seront dirigés vers des collèges spécialisés, dépendant de leur choix de filière. J’ajouterais que ce sont les enseignants de collège qui seront concernés par le nine year schooling et non ceux du primaire. »
Quant au timing de la présentation de ce bilan, Vasant Bunwaree laisse entendre qu’il n’a rien à voir avec l’actualité politique. « Il était prévu depuis longtemps qu’on fasse un bilan à mi-chemin. »
À une question du Mauricien sur la suite du plan dans la conjoncture politique, le ministre s’est dit confiant. « Il y a consensus sur tous les sujets contenus dans ce plan de réforme, tel le CPE. Je ne vois pas pourquoi on ne devrait pas poursuivre dans cette voie. »