Ce lundi, 115 000 collégiens reprendront le chemin de l’école après deux longs mois de vacances. S’il ne s’agit jamais que d’une année de plus pour certains, pour d’autres, en particulier les Form I, c’est une nouvelle aventure qui commence. Nouvelles rencontres, nouvel établissement… Du coup, les sentiments sont partagés entre l’excitation et les appréhensions légitimes.
Les vacances sont belles et bien finies. L’exercice d’amission dans les 180 établissements secondaires du pays, publics et privés, s’est déroulé hier. Les autres classes, elles, reprennent lundi. Comme tous les ans, c’est un sentiment mitigé qui animent ceux qui reprennent le chemin de l’école. Si certains affichent l’excitation et l’impatience de retrouver leurs amis, pour ceux admis en Form I, c’est l’inconnu. Une légitime appréhension qui devrait normalement passer une fois faites les nouvelles rencontres.
Concernant l’achat du matériel scolaire et des manuels après les fêtes de fin d’année, c’était sans surprise le rush habituel, en témoignent les longues files d’attente devant les librairies et autres magasins d’uniformes scolaires ces derniers jours. Bien sûr, certains profiteront de ce week-end pour boucler les derniers achats. Il faut admettre que la rentrée implique toute une organisation pour les parents afin que tout se passe dans les meilleures conditions.
À l’heure du changement
Le ministre de l’Éducation Vasant Bunwaree n’a cessé de marteler son ambition de voir une école mauricienne se transformer en véritable lieu où prime une formation holistique, encourageant le progrès académique ainsi que l’épanouissement personnel. Depuis deux ans, l’introduction de l’Enhancement Programme au primaire tente de trouver cet équilibre. Mais le cycle secondaire n’a pas été laissé pour compte. En effet, un changement important attend le cursus du secondaire ce mois-ci avec l’introduction de cours sur l’entrepreneuriat. La question d’inclure cette matière au programme, afin de permettre aux jeunes de développer un esprit d’entreprise, avait été soulevée lors d’un forum tenu dans le cadre de la conférence des pays du Commonwealth sur l’éducation.
Outre l’introduction de cours sur l’entrepreneuriat, les collégiens devraient également recevoir leur tablette, promise pour 2012. Le ministre de l’Éducation aspire en effet à ce que chaque jeune Mauricien puisse profiter de cette révolution technologique. Nouvelle formation, nouveaux outils informatiques, création d’unités dans les établissements secondaires afin de veiller à l’épanouissement des jeunes… Autant de signes indiquant un véritable changement.
Pas de rentrée pour certains
Alors que les techniciens du ministère de l’Éducation sont à pied d’oeuvre pour réaliser les projets précités, certains attendent toujours d’être fixés sur leur sort. Pour rappel, deux établissements ont fermé leurs portes l’an dernier, en l’occurrence l’Ambassador College et le Medco de Clairfonds. Le personnel de ces établissements attendent toujours leur transfert, même si le ministère leur a donné l’assurance que tout serait fait dans les meilleures conditions. Il n’empêche que ces derniers sont toujours dans l’incertitude. Idem pour quelque 2 000 jeunes, qui n’ont toujours pas trouvé de collège. Pour eux, la rentrée risque d’être reportée à quelques jours car le ministère ne pourra étudier leur cas qu’à partir de ce lundi. Preuve que si certaines choses changent, d’autres, elles, restent pareilles chaque année.