L’INTI International University de Malaisie propose une exposition ce week-end aux étudiants mauriciens au Hennessy Park Hotel, Ébène. Cette université, qui accueille plus de 16 000 étudiants – dont une centaine de Mauriciens – sur ses cinq différents campus, propose, selon le directeur du Malaysia Education Centre Fadil Ruhomutally, des études à des coûts raisonnables.
« L’INTI prend bien soin de ses étudiants mauriciens. Elle a même recruté un Mauricien pour s’occuper des étudiants venant de notre pays. Ces derniers de même que leurs parents se sentent très sereins quand ils ont affaire avec un de leurs compatriotes », déclare Fadil Ruhomutally. D’après lui, de nombreux parents mauriciens ont inscrit deux de leurs enfants à l’INTI « après une bonne expérience avec le premier ». Il poursuit : « Ils me disent qu’ils sont très satisfaits de l’INTI et que choisir cette université parmi d’autres était un choix naturel pour eux. »
Représentant plusieurs autres universités malaisiennes à Maurice, Fadil Ruhomutally explique que les étudiants mauriciens choisissent l’INTI pour « ses facilités de classe mondiale ». Cette université, dit-il, a beaucoup investi dans ses infrastructures pour que les étudiants disposent de « state-of-the-art facilities ». De plus, leurs diplômes sont obtenus de l’Australie, du Royaume-Uni et des États-Unis. « Avec ses 80 institutions réparties à travers le monde, l’INTI offre à ses étudiants le choix de faire un semestre dans une autre université étrangère grâce à son réseau, en payant des frais d’études malaisiens », relate Fadil Ruhomutally.
S’agissant des filières qui intéressent les Mauriciens, le directeur du Malaysia Education Centre indique que beaucoup sont engagés dans les finances, l’informatique, l’ingénierie, les sciences et le design, entre autres. Il y a aussi, ajoute-t-il, des Mauriciens enregistrés sous l’American Degree Programme, où ils commencent leurs études en Malaisie pour les compléter aux États-Unis ou au Canada.
Dans son message aux étudiants, le CEO de l’INTI, Rohit Sharma, avance que cette université a, durant les 30 dernières années, été « au premier plan de l’innovation dans le domaine éducatif en offrant à ses étudiants une riche expérience internationale dans le but de les autonomiser afin qu’ils soient les “game-changers” de demain ». Et de poursuivre : « Grâce à nos relations avec plus de 400 partenaires venant de l’industrie, nous sommes capables d’offrir une “vital hands-on experience” à nos étudiants, qui leur permet de comprendre les défis auxquels font face les entreprises et de s’aligner sur les attentes des employeurs afin d’être prêts pour l’industrie après leur diplôme. » En 2016, invoque-t-il, les étudiants de l’INTI ont participé dans environ 130 projets avec des employeurs, soit plus que le double du nombre de l’année dernière.