Le ministre de l’Éducation a annoncé que « Maurice est parmi les premiers pays à avoir atteint les buts du programme “Education for All” » dans le cadre des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) adoptés par la communauté internationale en 2000 et prenant fin en 2015. C’était lundi lors d’une conférence de presse au MITD à Phoenix.
Vasant Bunwaree a réuni la presse hier au MITD à Phoenix en vue de faire le point sur les rapports du Commonwealth et de la Conférence des ministres de l’Éducation des pays d’expression française (CONFEMEN) sur les avancements éducatifs. Le ministre a, à cette occasion, déclaré que « Maurice figurait parmi les premiers pays à avoir atteint les buts du programme “Education for All” ».
Au niveau du Commonwealth, un comité spécial, présidé par le ministre de l’Éducation, a été institué dans le but d’élaborer les nouvelles recommandations Post-2015. Une rencontre réunissant 13 membres de différentes régions du monde a eu lieu en décembre dernier. Un rapport a été remis au Special Adviser du Premier ministre britannique David Cameron. La plupart des recommandations du comité des ministres ont été approuvées.
Les targets sont « access to pre-primary education and readiness to learn such that, children acquire a global minimum standard upon completing primary education ; the need to ensure all children, regardless the circumstance, are able to enroll and complete a full course of primary and lower secondary education and, in most cases, meet minimum learning standards ; emphasis upon children to move on to secondary schooling and aquisition of skills, both cognitive and non-cognitive, for future employability ». Le Commonwealth a aussi souligné le souhait de remplacer le programme Education for All par Learning for All, l’étendant ainsi à l’éducation secondaire.
Quant à la CONFEMEN, qui associe les administrations en charge de l’éducation dans différents pays d’Afrique francophone, « elle a encore beaucoup de choses à faire pour rattraper le Commonwealth », a déclaré Vasant Bunwaree. Les ministres concernés, a-t-il ajouté, se baseront ainsi sur ce qui a déjà été fait au niveau du Commonwealth. Leur projet de déclaration sera finalisé et validé en juillet. Il sera ensuite soumis aux Nations unies lors de l’assemblée prévue en septembre 2013. Un des objectifs de la CONFEMEN est de permettre à tous d’avoir accès à l’éducation et ce, jusqu’aux quatre années du secondaire obligatoire, soit jusqu’à ce que les élèves atteignent l’âge de pouvoir travailler (16 ans). Vasant Bunwaree a soutenu être en avance par rapport à ce projet qui a déjà été mis en place l’année dernière.