Maurice accueille depuis hier un visiteur de marque en la personne du Dr Jagdish Gandhi, fondateur de la réputée City Montessori School de Lucknow, la plus grande institution scolaire au monde, reconnue pour son approche holistique de l’éducation fondée sur la méthode Montessori et s’inspirant de la philosophie gandhienne.
Le Dr Gandhi est accompagné du Dr Vineeta Kamran, Principal et de M. Bihari, Director Training de la City Montessori School (CMS). Sa visite de quatre jours se situe dans le cadre de sa campagne annuelle de sensibilisation auprès des institutions judiciaires du monde entier, partant du credo que « World Judiciary is the last and only hope for survival of humanity ». Depuis les onze dernières années, il organise le World Judiciary Summit et le International Conference of Chief Justices of the World . La 13e Conférence annuelle du World Judiciary Summit se tiendra du 12 au 16 décembre prochain au CMS Campus, à Lucknow.
Pédagogue de renommée internationale, le Dr Jagdish Gandhi, âgé de 75 ans, fonde en 1959 à Lucknow, en Inde, la CMS, qui deviendra au fil des cinq dernières décennies une référence internationale en matière de pédagogie et la plus grande école du monde en termes de population écolière dans une seule et même ville, allant de la maternelle au tertiaire. Avec ses 42 000 élèves pour la saison 2012-2013, la CMS figure à double titre au classement du Guinness Book of Records : comme institution scolaire privée la plus fréquentée au monde mais surtout pour le niveau d’excellence de son enseignement qui affiche un taux de réussite nettement supérieur à la moyenne, et sa philosophie basée sur les valeurs de tolérance et de paix.
L’enseignement dispensé par la CMS, qui adopte la méthode élaborée au début du siècle dernier par Maria Montessori, se greffe sur la philosophie du Mahatma Gandhi en s’articulant autour de quatre piliers fondamentaux : les valeurs universelles, l’excellence, la compréhension globale et le service à la communauté. Les élèves participent à des programmes d’alphabétisation de villageois de la région et reçoivent également une formation aux soins de santé et d’hygiène. L’objectif de l’école est de donner aux élèves des compétences qui leur permettraient d’affronter les problèmes complexes du monde d’aujourd’hui, par la confiance accordée à chaque enfant, par le développement de son sens des responsabilités, notamment citoyennes, par l’enseignement théorique et pratique de valeurs morales et par l’ouverture sur les autres religions et cultures et le respect des principes de laïcité.
Une importance particulière est aussi accordée au rôle de la famille par la sensibilisation des parents à leur responsabilité éducative en les associant étroitement à la vie de l’école. Ainsi, chaque enfant bénéficie du suivi d’un tuteur qui entretient une relation personnelle avec sa famille. La City Montessori School est aussi connue pour son département de la recherche pédagogique et de l’innovation ouverte sur les méthodes du monde entier.
Pour le Dr Gandhi, l’école moderne a le devoir de jouer le rôle de « lighthouse of the society » en dispensant une éducation équilibrée entre le matériel, l’humain et le spirituel, trois conditions sine qua non pour une « education that is capable of saving humanity ».
Influencé dès son plus jeune âge par la lutte politique et la philosophie de non-violence du Mahatma Gandhi, Jagdish Agrawal a onze ans lorsqu’il décide d’adopter le patronyme de Gandhi en mémoire du Mahatma, dont il reçoit alors la nouvelle de la mort comme un choc qui allait changer le cours de sa vie. Ancien politicien et député ayant représenté au Lok Sabha le plus grand État indien, l’Uttar Pradesh, Jagdish Gandhi abandonne à la fin des années 50 son engagement politique pour fonder la City Montessori School de Lucknow, persuadé que l’éducation constitue l’arme la plus puissante pour lutter contre les conflits et promouvoir la paix. Le Prix UNESCO de l’éducation pour la paix a d’ailleurs été décerné en 2002 à la City Montessori School de Lucknow.