Le gouvernement propose aux parents ayant des difficultés pour financer les études universitaires de leur enfant, un student bank loan scheme avec un plafond de Rs 100 000 par an. Ce qui retient l’attention, c’est que le demandeur ne devrait pas se soucier des exigences s’agissant des hypothèques et autres garanties bancaires. En revanche, le nouveau plan met l’accent sur la garantie parentale.
Selon le ministre des Finances, ce nouveau loan scheme est destiné aux  « smartest younsters whose parents may be unable to afford university fees ».  L’emprunteur bénéficiera d’un “preferential rate of 7,9 per cent currently » et il n’est pas obligé de rester à Maurice pour entreprendre ses études  universitaires. Le gouvernement accordera son soutien en cas de problème pour le remboursement des dettes. « Government will guarantee 20 per cent of any bad dept arising », a souligné le ministre des Finances, qui a souhaité qu’un grand nombre de jeunes puissent prendre avantage de cette facilité financière.
Outre ce nouveau loan scheme, le gouvernement offrira des bourses aux jeunes venant des familles vulnérables et qui ne pourront jamais contracter d’emprunt bancaire pour les études de leurs enfants. Le ministre des Finances a mentionné ainsi hier une somme de Rs 20 M visant à soutenir cette catégorie de jeunes dans leur désir d’entreprendre des études universitaires. Xavier-Luc Duval a toutefois précisé que cette aide vise uniquement ceux qui se trouveront dans le Social Register of Mauritius.
Toujours au chapitre de l’enseignement supérieur, le ministre des Finances a déclaré que le gouvernement dégagera un budget pour la création de trois campus universitaires, en l’occurrence à Montagne-Blanche, Pamplemousses et dans le triangle de Réduit.
Le ministre des Finances a rappelé l’ambition du pays de se positionner comme un Education Hub dans la région. À ce sujet, Xavier-Luc Duval  affirme que Maurice a réussi à attirer un grand nombre d’étudiants étrangers. « De 2011 à 2012, le nombre d’étudiants étrangers a doublé, passant de 600 à 1 200. Et on s’attend à ce que ce nombre passe à 2 000 l’an prochain », a déclaré le ministre des Finances.
Le budget alloué à l’éducation nationale pour la prochaine année financière s’élève à Rs 12,6 M, soit une augmentation de 12 % par rapport à l’année en cours. S’agissant du secteur primaire, le gouvernement maintient le concept de Summer & Winter Schools, qui a été introduit durant les vacances d’été de l’an dernier. Le ministère de l’Éducation bénéficie d’une enveloppe de Rs 5 M pour la mise en oeuvre de ce programme l’an prochain. Pour le secteur du secondaire, le gouvernement privilégiera l’année prochaine la notion “Assurance qualité”. « For the first time this gouvernment will commit that every secondary school will carry out quality assurance inspections at least once a year », a annoncé le ministre des Finances. Cette mesure sera soutenue par le recrutement de 12 Quality Assurance officers additionnels.
Le ministre a aussi fait mention dans son discours de la tenue annuelle des « Assises de l’éducation » avec la participation de tous les stakeholders de l’éducation nationale.