Il aura fallu qu’un joggeur poste des photos de l’effondrement sur un tronçon de la Ring Road non-ouverte à la circulation pour que le ministère des Infrastructures publiques daigne en informer la population. Devant l’ampleur des «fissures», le ministère de tutelle et la Road Development Authority (RDA) ont décidé d’interdire tout mouvement humain sur les 2 km de route aux joggeurs. La raison avancée : «Pour la sécurité de tout un chacun.»
C’est en quatrième vitesse que les ingénieurs du ministère des Infrastructures publiques et la RDA ont convoqué la presse à une visite des lieux. Face à la presse, les hauts cadres ont fait valoir qu’à première vue, il s’agirait «d’un problème structurel.»
À la question de savoir pourquoi il a fallu que des photos soient postées sur le réseau social Facebook, pour que la route soit complètement fermée, le directeur de la RDA a répondu : «Des fissures sont apparues depuis janvier mais l’effondrement a eu lieu depuis seulement quelques jours.»
Les facteurs ayant endommagé une partie du tronçon de la Ring Road après le rond-point menant au Swami Vivekananda International Convention Centre à Pailles sont encore méconnus : il pourrait, selon eux, s’agir d’un problème relevant des matériaux à savoir la terre et le basalt, ou d’une infiltration d’eau. L’assurance est toutefois donnée que tout est mis en oeuvre pour déterminer la cause des dégâts. Ainsi, assure-t-on, une équipe de la Water Research Co Ltd (Geotechnical-Hydrogeogical Investigation and Drilling) du groupe Taylor Smith (Mauritius) procède à des prélèvements géotechniques (drilling). Ces derniers pratiquent des forages jusqu’à une profondeur de 30m de profondeur. Selon les ingénieurs, l’on devrait compléter les recherches d’ici la semaine prochaine et être en mesure de déterminer les raisons de cet effondrement.
Si les cadres persistent et signent que les travaux seront exclusivement encourus par le contracteur, à savoir Colas/Rehm/Grinaker, l’on refuse catégoriquement d’estimer le montant des dommages encourus.
La première phase de la Ring Road, dont le but ultime est de permettre aux conducteurs traversant la capitale de contourner les artères principales du centre-ville, a été inaugurée le 20 février de l’année dernière. La 2e phase devrait se poursuivre avec la construction d’un tunnel sous la montagne des Signaux.