Au cours d’une “site visit” hier après-midi sur la première phase de la Ring Road, dont le tronçon non-ouvert à la circulation s’est effondré, le ministre des Infrastructures publiques Nando Bodha a indiqué à la presse que les travaux prendront fin en février 2016. À la fin de ces importantes réparations, un expert réunionnais sera sollicité en vue de confirmer si la route est fiable et si le gouvernement pourra aller de l’avant avec la deuxième phase.
Après avoir constaté de visu l’avancement des travaux hier après-midi sur le terrain, le ministre Bodha a soutenu qu’un exercice de “piling up” est en cours, les bases étant complètement recouvertes de béton et sécurisées avec des câbles en fer en vue de soutenir le poids. Cette opération se déroule principalement sur le tronçon fissuré, soit sur une distance de 75 à 100 mètres. Toutefois, l’information à retenir est que ces travaux de réparation seront complétés le 16 février prochain, soit dans exactement six mois.
Le ministre des Infrastructures publiques a fait ressortir que la Ring Road Phase I étant toujours sous garantie, le coût des travaux de réparations sont au frais du constructeur. À la fin des travaux, un ingénieur réunionnais, soit celui qui s’occupe de la route du littoral à l’Île Soeur, fera le déplacement à Maurice pour évaluer les travaux et donner un deuxième avis. Ce n’est qu’après cette étape que les travaux de la phase II seront enclenchés.