Depuis dimanche Patricia Cox Mc Gregor a pris sa place dans le clergé anglican, devenant la première femme prêtre à Maurice. La cérémonie de son installation, présidée par l’archevêque Ian Ernest, et qui avait une portée historique, a été vécue avec beaucoup d’émotions par l’assistance.
L’entrée officielle de la Révérende Patricia Mc Gregor dimanche après-midi dans le clergé anglican ouvre une nouvelle page de l’histoire du Diocèse de Maurice. « The appointment of Rev. Patsy Mc Gregor as the rector of the new parish of St Simon the Fisherman in Tamarin makes history », n’a pas manqué de souligner Mgr Ian Ernest dans son homélie. Mgr Rex Donat, le doyen du clergé, reconnaît lui aussi que « c’est un moment historique ». Quel est son sentiment devant cet événement ? « J’accepte ce qui se passe dans le diocèse. Ma présence en dit tout », répond Mgr Donat au Mauricien.
Cette cérémonie avait aussi un ton oecuménique avec la présence du Père Jean David Carossio, curé de la région de Rivière-Noire/Tamarin, et de quelques laïcs catholiques. « La nouvelle de l’entrée d’une femme dans le clergé angligan ne m’a pas laissée insensible. J’ai été heureuse de participer à cet événement dans cet esprit oecuménique et aussi parce que c’est un fait nouveau pour l’Église à Maurice et par rapport à la femme », souligne Joceline Minerve, laïc engagé au sein du Diocèse de Port-Louis et qui a assisté à l’installation de Patricia Mc Gregor. À signaler que l’Église catholique avait mis à la disposition du Diocèse anglican la salle de la paroisse St Benoît à Tamarin pour la tenue de cet événement.
Dans son homélie Mgr Ian Ernest, archevêque de la Province de l’océan Indien, a fait un bref rappel des étapes ayant mené à cette décision. Mais a-t-il précisé cette décision prise par des hommes fait partie du plan de Dieu. « It has its roots founded in the work of the Holy Spirit which tunes in to the vision that God has for the Anglican Diocese of Mauritius. » Mgr Ernest avoue que faire la volonté de Dieu et se mettre au service de l’Église n’est pas toujours une tâche facile car cette mission implique souvent des choix difficiles à faire et des renoncements. Il a salué le dévouement et l’esprit de sacrifice dont fait preuve la Révérende Mc Gregor en quittant son époux et sa famille pour venir seule à Maurice. « Être éloignée de son époux qui est évêque à Madagascar, de sa famille, de ses amis, de sa culture, may be for her a thorn in the flesh. It’s not easy to be a servant of God in foreign land », a admis Mgr Ernest. Ce dernier a rassuré la nouvelle membre de son clergé que le Diocèse de Maurice « l’accueille comme une soeur » et qu’elle est désormais « membre de cette famille ». « Nous vous remercions d’avoir accepté de servir le Christ parmi nous et avec nous. The grace that God bestows on you today is indeed our love for you », lui a dit Mgr Ernest. Ce dernier a déclaré à l’assistance qu’il est convaincu que la Révérende Mc Gregor a toutes les qualités « pour rayonner à la paroisse St Simon The Fisherman dans les réalités de la région ».
Sa guitare en main, Patricia Mc Gregor n’a pas eu de mal à faire participer l’assistance avec enthousiasme et beaucoup de ferveur aux différentes étapes de cette cérémonie religieuse qui a duré près d’une heure. Les fidèles anglicans ont été émerveillés, disent-ils, par son dynamisme et ses talents d’animatrice.