Lors d’une rencontre avec le président des Seychelles vendredi dernier, Mgr James Wong, évêque des Seychelles et nouvel archevêque de la Province de l’océan Indien, et Mgr Ian Ernest, évêque de Maurice, ont abordé deux sujets de société préoccupants dans les pays de la région : l’effritement des valeurs familiales et la drogue. « Il y a des combats qu’il faut entreprendre ensemble et c’est pour cela que nous avons fait certaines suggestions au président Faure », dit au Mauricien Mgr Ernest, qui rentre au pays aujourd’hui.
Cette rencontre avec le président Faure se situe dans le cadre de la présentation de l’évêque des Seychelles dans sa fonction d’archevêque de l’océan Indien. La famille a été le premier sujet sur lequel les deux chefs religieux anglicans et le président seychellois se sont attardés. « Le président seychellois nous a parlé du besoin de consolider les valeurs familiales et il souhaite la collaboration de toutes les organisations dans ce domaine. L’Église aux Seychelles entreprend déjà un travail important dans ce domaine et le président Faure sollicite notre soutien », dit Mgr Ernest. L’évêque de Maurice ajoute qu’il a suggéré au président Faure l’idée de tenir des assises sur la famille avec la participation de tous les pays de la région, étant donné qu’il s’agit d’une question d’intérêt commun. « Nos îles ont chacune leurs spécificités, mais elles font face aux mêmes défis, aux mêmes préoccupations. Alors pourquoi ne pas conjuguer nos efforts pour éliminer tout ce qui empêche le maintien des valeurs familiales », dit Mgr Ernest. « La stabilité au plan social et politique passe par la stabilité familiale. Lorsqu’on a des familles solides et unies la société en bénéficie. À travers une action commune on pourrait dégager une vision globale pour la famille dans cette région », poursuit l’évêque de Maurice.
L’île Maurice ne serait pas le seul pays de la région où la consommation de drogue a pris des proportions alarmantes. Le président des Seychelles en a discuté avec les deux chefs de l’Église anglicane. « Nous avons dit au président seychellois qu’il faudrait revoir la stratégie du combat contre la drogue. Il est nécessaire que les pays se mettent ensemble pour élaborer une politique régionale plus pointue pour démanteler les réseaux de drogue dans la région », dit Mgr Ernest. Selon ce dernier, le président Faure a pris note des suggestions qui lui ont été faites lors de ces discussions.
Par ailleurs, l’évêque de Maurice exprime une « profonde inquiétude » s’agissant des nouveaux cas de meurtre et autres violences en tous genres dans le pays ces derniers temps. Il compte entreprendre une réflexion sur cette situation avec ses proches collaborateurs au sein du diocèse anglican, dès son retour au pays.