Il est à l’origine d’une dizaine de fondations, dont la Communauté Fiat (1971), une communauté de laïcs, puis le Foyer Fiat, créé en 1974 à Petite-Rivière, qui célèbre cette année ses 40 ans d’existence. Homme d’action et de prière, de raison et de foi, Jean-Noël Adolphe, en signe de reconnaissance pour son engagement, se verra remis la distinction papale «Croce pro Ecclesia et Pontifice». En attendant l’arrivée de cette médaille, le nonce apostolique, Mgr Eugène Nugent lui a remis une médaille du pontificat du Bienheureux Jean-Paul II lors de la messe célébrée à l’occasion des 40 ans du Foyer Fiat.
«Je dédie cette décoration qui m’a été accordée par le Pape François surtout à mes parents et à toutes les personnes qui ont travaillé avec moi. Si j’ai réussi dans la vie, c’est bien grâce à un travail acharné, mais surtout à un travail d’équipe.» Jean-Noël Adolphe dit éprouver un sentiment de joie puisque cette distinction papale traduit le fait que son travail a été reconnu. «Je souhaite que ce soit un exemple pour les autres, surtout pour les jeunes, pour qu’à l’avenir d’autres personnes puissent suivre le même chemin en s’engageant auprès de l’Église et de la communauté.»
Lors de son allocution, le nonce apostolique a déclaré: «Fêter les 40 ans de la Communauté Fiat, c’est aussi remonter à sa fondation. C’est pourquoi vous me permettrez, chers amis, de m’adresser tout spécialement à Monsieur Jean-Noël Adolphe à qui nous devons ce nouveau mouvement dans l’Eglise. Cher Monsieur Jean-Noël, c’est au nom de l’Église que je m’adresse à vous pour vous témoigner sa grande reconnaissance, à l’occasion de ce bel anniversaire. Depuis 40 ans, toujours en recherche de méthodes les mieux adaptées, vous êtes à la disposition de jeunes et de moins jeunes qui recherchent une formation de qualité pour grandir dans la foi et servir les autres.»
Ce qui caractérise la vie de Jean-Noël Adolphe, c’est sa foi, son désir de vivre l’Évangile et sa grande volonté de travailler au service de l’Église. Formateur et rassembleur, il a été responsable de nombreux groupes depuis son très jeunes âge. En 1961, il est nommé responsable des six chefs d’équipe d’enfants de choeur à Notre-Dame-de-Lourdes, Rose-Hill. Avec les autres responsables et quelques amis, il fonde, une année plus tard, les Young Ones, association regroupant les jeunes des Plaines-Wilhems pour le volley-ball. Et depuis, il a crée de nombreuses fondations et est volontaire pour plusieurs actions sociales et religieuses; il accompagne beaucoup de personnes, surtout les jeunes. Il crée notamment, en 2000, l’École de Solidarité et la Justice (ESJ), organe de formation des futurs travailleurs sociaux, à la demande du Mgr Piat. Après 40 ans, la communauté Fiat a essaimé vers d’autres horizons en prenant racine à La Réunion, aux Seychelles et aussi à Madagascar, depuis bientôt deux ans. Aujourd’hui, il est Corporate Social Responsibility (CSR) Coordinator à General Construction Ltd. En 2005, Jean-Noël Adolphe a reçu la décoration «Order of the Star and Key of Indian Ocean»(OSK) pour services rendus au pays. «Dans ce métier-là, on ne travaille pas pour des récompenses, mais s’il y a une reconnaissance, surtout si elle vient du pape, on l’accueille avec joie», dit-il.