Les chrétiens à travers le monde ont célébré la Pentecôte qui marque la naissance de l’Église. À Maurice, une foule nombreuse de catholiques a participé hier après-midi à la messe à Ste-Croix, présidée par Mgr Maurice Piat, l’évêque de Port-Louis.
La fête de la Pentecôte est au coeur de la foi des chrétiens. Elle célèbre la venue de l’Esprit Saint sur les apôtres le cinquantième jour après Pâques (en grec, pentêkostê signifie « cinquantième »). Avant l’Ascension, le Christ avait annoncé aux apôtres : « Vous allez recevoir une force, celle du Saint-Esprit qui viendra sur vous. Alors vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la Terre ».
Dans l’Église à Maurice, il y a quelques années encore, c’étaient principalement les membres du mouvement charismatique qui se déplaçaient pour célébrer cette fête. Mais à présent les catholiques y accordent un grand intérêt et il y avait affluence hier au rassemblement traditionnel d’une journée organisé par les Groupes de Prières du Renouveau Charismatique, tenu cette année à Ste-Croix. Il y avait une présence remarquable de jeunes particulièrement à la messe présidée par Mgr Piat. Selon l’évêque de Port-Louis, la Pentecôte « n’est pas qu’un événement du passé » qui doit être renfermé dans un livre d’histoire. L’Esprit Saint, a dit Mgr Piat dans son homélie, est « une révélation de l’amour gratuit de Dieu pour tous les hommes indistinctement » et il a invité les catholiques à se laisser imprégner par « Laflam lespri sin » à la manière des apôtres. À la suite de cet événement, sont nées les premières communautés chrétiennes, qui se sont ensuite organisées, développées et propagées. Mgr Piat affirme que les « manifestations de l’Esprit Saint » sont toujours d’actualité et il a établi une comparaison entre les changements qui ont eu lieu dans la vie des apôtres et des premiers chrétiens après la Pentecôte et les transformations dans la vie des hommes et des femmes qui se laissent guider aujourd’hui par l’Esprit Saint. « Lespri sin nou pa trouv li me se ki nou trouve se so resilta dan lavi enn dimoun ek dan lavi so famille ». Les nouvelles initiatives à l’intérieur de l’Église pour l’évangélisation sont aussi, selon lui, les « fruits de l’Esprit Saint ». Et de citer les bienfaits des sessions de formation par le mouvement Zezi Vre Zom et celui du Regard de Jésus sur la femme mauricienne dans la vie de beaucoup de personnes. « Kan lavi en famille sanze, se la sosiete osi pe sanze », a dit Mgr Piat.