Le président de la République par intérim, Barlen Vyapoory, a rendu hommage hier aux musulmans pour leur contribution à la vie économique du pays. Il prenait la parole au Aleemiah Campus à l’occasion de la célébration de l’Eid-E-Milad-Un-Nabi, qui marque l’anniversaire de la naissance du prophète Mohamed, et ce en présence du Premier ministre, Pravind Jugnauth.

Le président de la République a présenté l’Islam comme une « relation de paix ». Il poursuit : « À Maurice, la religion musulmane constitue une partie importante de notre nation et contribue au bien-être économique, social et culturel du pays. » La cérémonie d’hier a commencé une quinzaine de minutes avant l’heure prévue afin de permettre à Barlen Vyapoory et à Pravind Jugnauth de se rendre à Curepipe, où une cérémonie de dépôt de gerbes était prévue devant le monument aux morts devant le collège Royal de Curepipe à 11h.

Après l’intervention du président de la République et le lancement d’un livre, le Premier ministre et lui ont demandé la permission au Maulana Shah Mohammad Anas Siddiqui de quitter les lieux en raison de leurs engagements officiels. Outre les représentants des différentes ambassades, Anwar Husnoo, ainsi que d’autres élus, dont Gilbert Bablee et Nando Bodha, étaient présents à la cérémonie.

Plusieurs personnalités religieuses ont ensuite pris la parole, dont le Maulana Noor Hayat Khan, ancien directeur d’Aleemiah Dar-ul-Uloom, le Mufti Muhammad Ishaaq Qadri, Shayk Fakhruddin Owaisi Al -Madani et le Maulana Shah Muhammad Anas Siddiqui. Ils ont tous mis l’accent sur le fait que l’Islam est une « relation de paix », condamnant la façon dont certains utilisent la religion pour faire de la violence.