La célébration de l’Eid-Ul-Fitr hier matin par la Sunni Razvi Society International, à Plaine-Verte, a été placée sous le signe de l’unité et du « vivre ensemble ». « Notre unité et notre spécificité doivent être notre force », a souligné le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth. Le leader de l’opposition, Paul Bérenger, estime que l’unité dans la diversité « peut être consolidée avec l’introduction d’une bonne réforme électorale » n’excluant personne.
Les dirigeants politiques du pays, les membres du corps diplomatique ainsi que les invités de la Sunni Razvi Society International étaient présents en grand nombre hier, rue Edgar Laurent, à la cérémonie nationale annuelle organisée à l’occasion de l’Eid-Ul-Fitr. Mamood Cheeroo, ayant pour responsabilité de transmettre le message de la Sunni Razvi Society International, a expliqué que la célébration de cette année a pour thème le rôle des organisations religieuses dans une société multiculturelle. Il s’est réjoui que Eid soit célébrée à Maurice « dans le calme et la réjouissance ». « Ce n’est pas le cas dans de nombreux pays ». Toutefois, a-t-il rappelé, Maurice n’est pas à l’abri de ce qui se passe à l’étranger. C’est pour cette raison que la Sunni Razvi Society a identifié trois grandes missions auxquelles les sociétés religieuses devraient se consacrer. « Chaque société doit sensibiliser l’ensemble des citoyens sur le vrai message de leur religion. C’est une mauvaise interprétation du message des grandes religions qui fait qu’il y a autant d’incompréhensions dans le monde. Il y a beaucoup de méconnaissances en ce qui concerne l’Islam. Nous devons également faire comprendre à nos coreligionnaires les messages des autres religions de manière à promouvoir un partage et une meilleure connaissance des autres. Finalement, la pratique des religions doit aller de pair avec la citoyenneté », a insisté Mamood Cheeroo.
Un hommage a été rendu au Maulana Khushtar, fondateur de la société. Mamood Cheeroo a rappelé que « c’est grâce à ses efforts » que la prière du vendredi à la Jumma Mosque a commencé à être diffusée à la radio, ce qui a largement contribué à une meilleure compréhension de l’Islam à Maurice. Il a aussi souligné que la Sunni Razvi Society oeuvre dans le sens de la « mission building » avant de prier pour que les autres pays aient la chance comme Maurice de vivre Eid dans la paix et dans la joie.
Pour sa part, Paul Bérenger a insisté sur la valeur précieuse de l’unité dans la diversité. Il a mis en exergue les difficultés rencontrées par de nombreux musulmans sur le plan international et a eu un mot spécial pour le peuple martyr de la Palestine. Il a déploré que certaines organisations extrémistes faussent l’image de l’Islam et a également condamné les trois attentats qui se sont produits en Arabie saoudite. « Maurice est un modèle d’unité dans la diversité. Il faut la protéger et la consolider. Beaucoup de progrès ont été faits dans ce sens, mais il reste beaucoup à faire », a-t-il affirmé, avant de préciser que, pour consolider la démocratie et l’unité, l’adoption d’une bonne réforme électorale, dès cette année, est de mise. Il a aussi souhaité, dans l’intérêt de tous, la dépolitisation des centres culturels ainsi que de l’organisation du hadj.
De son côté, sir Anerood Jugnauth a souligné que la tolérance envers les autres est devenue un acte de foi à Maurice. Il a lancé un appel pour que tout un chacun combatte les tentations de mettre en péril l’harmonie sociale et pour préconiser la discipline individuelle afin que le pays puisse sainement avancer. Le Premier ministre a mis l’accent sur l’unité dans la famille comme un pilier de la société et sur la nécessité de promouvoir les valeurs familiales. Il a aussi présenté l’unité et la spécificité comme « une force et non une faiblesse » pour faire avancer le pays. Sir Anerood Jugnauth a par la suite souligné le rôle du gouvernement dans la promotion de cette unité dans la diversité. Il a rappelé que l’institution des Task Forces veille à ce que toutes les festivités religieuses se passent correctement. À l’occasion du Ramadan, cette année, 500 policiers ont été mobilisés afin de maintenir l’ordre et d’aider quelque 250 mosquées à travers le pays. Il a aussi annoncé avoir réussi à négocier avec Emirates afin que le prix des billets d’avion pour le pèlerinage du hadj ne dépasse pas Rs 35 000 et a rappelé que l’ouverture d’une ambassade en Arabie saoudite, construction financée par cette dernière, est en bonne voie. Entre-temps un bureau a été mis à la disposition de Maurice. Il a finalement félicité la Sunni Razvi Society pour son travail en vue de promouvoir l’unité dans la diversité.