Réunissant la presse hier après-midi à la Committee Room de l’Assemblée nationale, le vice-Premier ministre et ministre du Logement et des terres s’est félicité d’avoir réussi, pour le Qurbani (Eid-ul-Adha) à négocier le prix du boeuf sur pattes à Rs 125/kg. Showkutally Soodhun était notamment entouré du ministre du Commerce Ashit Gungah et des représentants de la firme importatrice de bétail, Socovia.
Showkutally Soodhun a révélé d’emblée qu’un comité technique s’est réuni ce lundi matin même pour négocier le prix du bétail avec les représentants des importateurs. Il s’est félicité d’avoir pu réussir à arracher, après d’âpres négociations avec les représentants de la firme Socovia, le prix de Rs 125 le kilo pour le boeuf sur pattes. « Après l’intervention personnelle des ministres Pravind Jugnauth, Ashit Gungah et moi-même, la firme Socovia a fait un effort considérable », s’est félicité le ministre. Il a expliqué que le prix négocié représente une baisse de 17% par rapport au prix de l’année dernière. « Avec le prix du bétail pour le Qurbani à Rs 125 le kilo, c’est une des trois promesses électorales de l’Alliance Lepep que nous réalisons », a-t-il soutenu, rappelant que les deux autres promesses touchent notamment au prix du billet d’avion pour le Hadj et l’ouverture d’une ambassade mauricienne en Arabie Saoudite.
Evoquant la fête Eid-ul-Adha, ou la célébration du sacrifice d’Abraham, Showkutally Soodhun a rappelé que le sacrifice (Qurbani) d’un animal est un devoir sacré pour les musulmans. « C’est quelque 4 000 têtes de bétail qui sont sacrifiées en commémoration de cette grande fête », a-t-il précisé. Et d’ajouter que ces bêtes seront importées cette année d’Afrique du Sud, et non du Kenya, comme c’était précédemment l’habitude. Dans ce contexte, a indiqué le ministre, des négociations sont en cours avec la marine indienne pour l’acheminement de ces têtes de bétail vers Maurice. « C’est une demande que sir Anerood Jugnauth a formulée au Premier ministre indien, Narendra Modi lors de la visite de ce dernier à Maurice en mars lors de notre fête nationale », a-t-il précisé.
Selon Showkutally Soodhun, il y aura, en marge de la fête Eid-ul-Adha, une première cargaison de 2 600 boeufs. Suivra une deuxième de 2 600 têtes et, en décembre, l’importation de 2 500 boeufs et 600 cabris et moutons. « Cela veut dire que, jusqu’à décembre, il n’y aura aucun problème », s’est-il enthousiasmé. Le ministre a annoncé que des discussions se poursuivront avec les importateurs pour voir dans quelle mesure le présent prix négocié pourrait être maintenu au-delà de la fête Eid-ul-Adha.
Concernant le prix du billet d’avion pour le Hadj, Showkutally Soodhun s’est félicité d’avoir réussi là aussi à négocier le billet à Rs 35 000, soit une baisse de Rs 11 000 par rapport à l’année dernière. « C’est grâce à l’intervention personnelle de sir Anerood Jugnauth après du propriétaire d’Emirates Airlines, le Cheik Al Maktoum. »
Evoquant le projet d’ouverture d’une ambassade de Maurice en Arabie Saoudite, Showkutally Soodhun a annoncé que les négociations vont bon train avec les autorités saoudiennes. Il a aussi évoqué l’envoi prochain d’une délégation mauricienne dans les pays du Golfe pour inciter les investisseurs à venir à Maurice.