La Mauritius Ports Authority (MPA) se penche actuellement sur l’élaboration d’un plan d’action pour le développement du port de Mahébourg. Un appel d’offres en vue du recrutement d’un consultant a été lancé. Une “preproposal conference” est prévue le 23 janvier.

« L’étude nous a indiqué comment rendre le port de Mahébourg opérationnel », nous a déclaré le président de la MPA, Ramalingum Maistry. La réouverture du port de Mahébourg est évoquée depuis plusieurs années. Le développement portier à Mahébourg est d’ailleurs inclus dans les principales conclusions et recommandations du plan directeur portuaire 2016. Ce plan recommande notamment l’utilisation du port de Vieux-GrandPort pour le développement des loisirs et propose la construction d’un quai de services pour les petits bateaux de pêche artisanale et sportive. Ce qui pourrait être réalisé sur le site qui était précédemment utilisé pour le dragage de sable non loin du Vieux Grand Port Battle Memorial.

Le plan propose finalement qu’un quai de services de débarquement distinct soit pris en considération pour le développement de l’aquaculture dans le lagon dans le sud-est de Maurice. Notons que les opérations portuaires dans la région de Grand-Port sont aussi anciennes que l’histoire de l’établissement à Maurice puisque le point d’amerrissage des premiers colons se trouvait dans cette région. Toutefois, suite à l’arrivée des Français, le port principal s’est développé à Port-Louis, qui devint progressivement le centre de toutes les activités industrielles et commerciales de l’île. Parmi les principales conclusions et recommandations pour le développement de Mahébourg à proximité du site du mémorial figure l’utilisation d’une base pour la pêche artisanale.

Les autorités portuaires ont décidé de lancer une nouvelle étude de plan directeur avec, pour objectif principal, de mettre l’accent sur le potentiel de développement de la zone adjacente au secteur riverain de Mahébourg. Le développement proposé comprend un quai de services pour l’artisanat de loisirs et les bateaux de pêche sur l’ancien site de dragage de sable, situé à côté du monument commémoratif de Mahébourg. Un quai de services de débarquement séparé pour le développement de l’aquaculture lagunaire dans le sud-est de l’île Maurice est prévu. Les autorités portuaires avisent ceux intéressés que le plan directeur devrait identifier et proposer les différentes options de développement ainsi qu’une étude de préfaisabilité de l’option préférée. « La mise en œuvre de l’installation susmentionnée devrait donner un coup de fouet aux activités de pêche, à l’industrie du tourisme et à d’autres aménagements fonciers dans la région de Mahébourg », observe Ramalingum Maistry.