Après un premier renvoi, lundi, c’est mardi prochain que sera entendue la plainte du président de la Government Teachers Union (GTU) et leader du groupe des Rassembleurs contestant le rejet de sa candidature pour « vice de procédures » pour l’élection de renouvellement à la direction de la Federation of Civil Service and Other Unions (FCSOU, ex-FSSC).
La direction sortante de la FCSOU, conduite par le président, Tulsiraj Benydin, qui ne se présente pas de nouveau justifie le rejet de la candidature de Vinod Seegum par le fait que, dit-elle, sa candidature n’a pas été soutenue par une lettre de parrainage de son syndicat. Dans sa plainte en contestation de cette décision, M. Seegum avait notamment réclamé le renvoi de cette élection de renouvellement de l’exécutif de la fédération. Prévue initialement pour mercredi dernier, cette élection a effectivement été renvoyée à une date ultérieure sur décision de l’exécutif sortant « par respect pour la Cour qui n’a pas encore tranché le litige ».
Face au groupe des Rassembleurs se retrouve le groupe des Avant-gardistes mené par Naraindranath Gopee de la Government Secondary Schools Teachers Union (GSSTU). Outre M. Seegum, que les rassembleurs présentent au poste de président, ce groupe demande notamment aux adhérents de la FCSOU de voter pour Soondress Sawmynaden, président de la Union of Rectors and Deputy Rectors of State Secondary Schools pour le poste de secrétaire de la fédération. Chez les Avant-gardistes qui bénéficie du soutient du président sortant, Tulsiraj Benydin, le candidat au poste de secrétaire est Jackie Kamanah, secrétaire de la Prison Officers Association (POA).
Ex-FSSC, la FCSOU a, dans le temps, été un des fers de lance du syndicalisme à Maurice avec des dirigeants tels Jack Bizlall, Hervé Duval, Clement Mootoo et Koomara Venkatasamy, entre autres. Toutefois, ces derniers temps, cette fédération a connu de graves dissensions avec notamment la scission d’un groupe mené par le président de la Government General Services Union (GGSU), Rashid Imrith, qui est allé constituer une fédération parallèle, la Fédération des Syndicats du Secteur Public (FSSP). Quoi qu’il en soit, la FCSOU revendique encore l’adhésion de 81 syndicats de fonctionnaires et quelque 30 000 adhérents.