Quel que soit le cas de figure, le Mouvement Patriotique participera à l’élection partielle dans la circonscription de Belle-Rose/Quatre-Bornes (N° 18). C’est ce qu’a annoncé samedi le président du parti, Alan Ganoo, lors de sa conférence hebdomadaire au siège du MP, à St-Jean.
« Le Mouvement Patriotique pou partisip plennman dan sa eleksion-la. Nou bien instale lor la senn politik, nou ena 2 depite dan Parlman, nou ena nou l’asiz dan pei ek nou QG dan Quatre-Bornes kot nou ti fer nou gran meeting 1e mai dan La Louise, san konte ki nou ena nou bann aktivis dan sa sirkonskripsion-la », soutient Alan Ganoo.
Si le MP s’est décidé sur le principe d’une participation à cette élection partielle, il n’a pas encore décidé de la forme que prendra cette participation. « Li ankor tro boner, la situation ankor tro flou pou kone ki form nou partisipasion pou pran », a-t-il ajouté. « Toutes les options sont ouvertes et nous attendons une évolution de la situation politique pour décider, car nous estimons que les choses vont se décanter sur la scène politique dans les semaines à venir. Nous ne sommes qu’au lendemain de la démission du député Roshi Bhadain ».
Alan Ganoo a auparavant précisé que la démission d’un député est toujours un événement important. « Sa eleksion-la pou ena enn alur de referendum, a kondision ki alians gouvernemental met so kandida, d’otan ki li ariv a mi-manda gouvernman, ek ki GM li diskredite ek lot kote lopozision touzur divise », a-t-il ajouté. « Sa eleksion parsiel-la pou donk permet tat le pou de la popilasion ».
Commentant le vote (94 pour, 15 contre et 65 abstentions) de la résolution mauricienne à l’Assemblée générale des Nations unies pour que la Cour internationale de Justice de La Haye soit appelée à émettre un avis consultatif sur la revendication de la souveraineté de la République de Maurice sur les Chagos, le président du MP a affirmé que « c’est une première étape du combat pour regagner notre souveraineté, car le plus dur est à venir ». S’il s’est demandé si Maurice a fait suffisamment de lobbying eu égard au grand nombre d’abstentions, il a tenu toutefois à féliciter le ministre mentor, sir Anerood Jugnauth, « qui a été très forceful ». « Nou salue osi Olivier Bancoult ek la kominote de Sagosien ki malgre tou sa mizer ki zot finn soufer-la, finn res dign ek konfian ». Il a également eu une pensée pour les Chagossiens défunts qui ont contribué à cette lutte, dont Lizette Talate et Fernand Mandarin.
La récente décision de la Cour suprême de permettre au DPP de faire appel devant le Privy Council du jugement d’acquittement en faveur de Pravind Jugnauth en mai 2016 dans l’affaire MedPoint, a aussi fait objet des commentaires d’Alan Ganoo. « Nous félicitons le judiciaire pour son indépendance », a-t-il lancé.
Le président a aussi parlé de son intervention en kreol lors de son discours du Budget à l’Assemblée nationale et a trouvé que dans la réponse à son interpellation, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, « pa finn pran enn pozision primer, enn pozision bloke ». « Il a salué les avancées enregistrées jusqu’ici sur la question et a estimé qu’une fois certaines considérations techniques résolues, la possibilité d’introduire le kreol à l’Assemblée nationale n’est pas à écarter ».
Le président du MP a également déploré la « situation chaotique » à l’Assemblée nationale ces derniers temps. Il a lancé un appel aux députés des deux côtés de la Chambre ainsi qu’à la Speaker pour « rétablir le décorum et la dignité » de l’Assemblée nationale.