L’outil internet a été au centre de la campagne électorale 2014. Facebook et YouTube ont largement été utilisés par les partis politiques et leurs fans pour diffuser des infos ou comme outils de propagande pour tenter de discréditer les adversaires. Les Mauriciens ont pu suivre la campagne électorale en un clic…
Alors qu’on avait vu une timide percée de l’utilisation d’internet lors de la campagne électorale de 2010, celle de 2014 a été bercée par le Web. En un clic, il était possible de savoir ce que faisait tel parti ou telle alliance ou d’écouter la dernière pique lancée à un adversaire politique. Tout comme il était possible d’écouter les interventions des politiciens lors des meetings, réunions ou congrès tenus aux quatre coins de l’île sans avoir à se déplacer.